Loi d’avenir pour l’agriculture Stéphane Le Foll lance le plan d’action « enseigner à produire autrement »

Terre-net Média

Les établissements d’enseignement agricole et leurs exploitations seront les fers de lance pour promouvoir les systèmes de production économiquement et écologiquement performants.

Au lycée du Paraclet (Somme), Stéphane Le Foll devant les élèves, les apprentis et les enseignants de l’établissement en septembre 2014.Au lycée du Paraclet (Somme), Stéphane Le Foll devant les élèves, les apprentis et les enseignants de l’établissement en septembre 2014. (©Ministère de l'Agriculture.)

La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt n’aurait pas été complète sans un volet consacré à l’enseignement agricole pour transmettre « les connaissances et faire acquérir les compétences permettant aux étudiants et aux adultes en formation de trouver les réponses locales aux défis d’une production économiquement et écologiquement performante ».

« Enseigner à produire autrement » est justement le programme d’action lancé par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, mardi 14 octobre. Il réunissait en séminaire à Paris les chefs des 170 établissements de l’enseignement public pour traiter de l’innovation dans l’enseignement agricole, d’Erasmus + (le programme d’échanges européens)  et du « vivre ensemble dans les établissements ».

Le plan d’action du ministère de l’Agriculture se décline en quatre axes dont deux portent directement sur la scolarité des étudiants. Il s’agit de « revisiter les référentiels et les pratiques pédagogiques afin de les mettre en conformité avec les enjeux de la transition agro-écologique » mais aussi de « redéfinir le rôle de l’exploitation agricole de l’établissement dans son volet pédagogique mais également comme outil de démonstration d’expérimentations ».    

Les établissements agricoles n’ont pas attendu la publication de la loi d’avenir de l’Agriculture au Journal officiel pour se lancer dans l’agro-écologie et pour adopter des pratiques performantes économiquement et écologiquement.  

Des nouveaux programmes 

Leurs exploitations se sont déjà orientées vers ces modes de production. Elles sont devenues de réels outils pédagogiques pour enseigner « à produire autrement » aux étudiants. A Chambéry, le méthaniseur de l’exploitation du lycée agricole dirigé par Isabelle Plassais (480 étudiants) est l’outil pédagogique de référence par rapport auquel l’ensemble des formations agricoles sont dispensées.

Sinon, l’adhésion aux nouvelles pratiques agro-écologiques passe par la rénovation des programmes scolaires mais aussi par des enseignements et des pratiques pédagogiques adaptés à la complexité des systèmes promus.

Les programmes des enseignements agricoles seront progressivement rénovés. Après ceux du Capa en 2012/2013, ce sont les programmes des Bts Acse (conduite d’exploitation) et Darc (développement rural) qui ont été revus dès cette rentrée. Pour les baccalauréats professionnels et les brevets de technicien, les nouveaux programmes seront opérationnels en 2016.

A lire :

La Loi d’avenir pour l’agriculture, l'alimentation et la forêt 

Retrouvez aussi les principales mesures de la loi d'avenir en cliquant sur17 fiches pour comprendre l'essentiel


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous