Weather Market Une bonne partie des blés russes manque encore d’eau

Terre-net Média

Le climat s’améliore dans l’ensemble des grands bassins de production mondiaux. La Russie connaît toutefois encore un déficit hydrique notable sur une bonne partie de ses surfaces de blé d’hiver.

Une bonne partie des blés russes manque encore d’eau Les pluies restent rares sur une bonne partie des blés russes (©PixaBay)La France continue de profiter d’un climat bien plus clément depuis la seconde partie du mois d’octobre. Les précipitations sont en effet plus mesurées et viennent désormais accompagner les travaux de semis d’hiver. Au Royaume-Uni, un excès hydrique reste notable mais tend également à se résorber, tandis que l’Allemagne profite de conditions optimales.Toujours du sec en RussieLa situation en mer Noire est en revanche plus mitigée. Des pluies favorables aux cultures ont certes touché l’Ukraine et une partie de la Russie, mais les districts fédéraux Central et du Sud souffrent toujours d’un état de sécheresse important, or ces deux régions représentent près de la moitié de la production annuelle russe !Le Midwest américain a en revanche reçu un cumul important de précipitations ces derniers jours ce qui a nettement amélioré les conditions de semis et de levées des blés d’hiver. De nouveaux apports pluvieux seront tou...

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous