Euronext Le blé à l'équilibre, en dépit de chiffres décevants

AFP

Les prix du blé étaient à l'équilibre vendredi à la mi-journée, en dépit de chiffres décevants des exportations américaines et européennes.

Les ventes américaines hebdomadaires, à 377 000 tonnes, « sont ressorties dans les attentes », notait Marion Cassagnou, analyste au cabinet Agritel. Mais elle soulignait des « exports européens très bas ». Selon les chiffres dévoilés par la Commission européenne, au 25 novembre les exportations étaient en repli de 29 % par rapport à l'an dernier à la même période. « Cela charge très fort dans les ports français, mais ce n'est pas encore inclus dans les exportations », notait toutefois Marion Cassagnou.

Le ministère de l'agriculture de la Fédération de Russie a relevé à 70 millions de tonnes, contre 69,3 Mt précédemment, les prévisions de la récolte de blé en 2018, a annoncé par ailleurs le service de presse du ministère. La prévision globale de la récolte de céréales en 2018 est, elle, restée inchangée - 110 millions de tonnes en poids net. La Russie et plus particulièrement les tensions du pays avec l'Ukraine, sont scrutées par les opérateurs, qui attendent de voir ce qui va ressortir du G20 qui se tient ce weekend à Buenos Aires.

Vers 14h00 (13h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 25 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 201,25 euros et reculait en revanche de 25 centimes sur celle de mai à 202 euros, pour un peu moins de 15 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était inchangée sur l'échéance de janvier à 173 euros et en recul de 25 centimes sur celle de mars à 175,25 euros, pour une centaine de lots.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous