Euronext Le blé connaît un petit rebond, soutenu par des appels d'offres

AFP

Les prix du blé connaissaient un léger rebond, mercredi à la mi-journée, soutenus par plusieurs appels d'offre et par des nouvelles favorables en provenance du Maroc.

« En ce début de semaine, les pays importateurs se repositionnent aux achats, cherchant à profiter du contexte actuel de prix très attractifs », notait ainsi le cabinet Agritel, dans une note diffusée mercredi.

Après l'Algérie lundi, c'était en effet au tour de l'Egypte, mercredi, de lancer un appel d'offres, pour l'achat de blé meunier pour des chargements programmés sur la période du 21 octobre au 10 novembre. Autre appel d'offres, celui de l'Ethiopie, qui souhaite acheter 400 000 tonnes de blé pour livraison sous deux mois après signature du contrat, indiquait le cabinet Inter-Courtage.

« Les différents exportateurs seront très attentifs aux prix proposés sur cette période. En effet, les origines mer Noire sont très présentes depuis ce début de campagne, avec des prix agressifs afin de capter des parts de marché face aux disponibilités importantes », soulignait Agritel.

Le ministère de l'agriculture russe a indiqué que depuis le début de l'année, la Russie avait exporté des produits agricoles pour 15,3 milliards de dollars, et en avait importé pour 18,7 milliards de dollars. L'objectif du pays pour 2019 est d'exporter pour 24 milliards de dollars. Sans surprise, la part principale des livraisons à l'étranger est constituée de céréales, à 33,7 %. D'autre part, le Maroc, qui a connu cette année une faible récolte, envisage d'abaisser les taxes à l'importation dans le royaume, affirmait Agritel, qui y voyait un moyen parmi d'autres de développer les débouchés pour une récolte particulièrement abondante. Cette taxe va être abaissée à 35 %, contre 135 % actuellement, à partir du 1er octobre, indiquait pour sa part Inter-Courtage.

Peu avant 12 h 30 (10 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 50 centimes d'euro sur l'échéance de décembre à 171,50 euros et 25 centimes sur celle de mars à 175,25 euros, pour un peu plus de 5 000 lots échangés. La tonne de maïs, de son côté, progressait de 25 centimes sur l'échéance de novembre à 164,25 euros et 50 centimes sur celle de janvier à 169,50 euros, pour un peu plus de 220 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous