; Recul du cours du blé sur Euronext le 22/03/21

Euronext Le blé en repli, à la suite de Chicago

AFP

Les cours du blé étaient en léger recul, lundi à la mi-journée, à la suite de Chicago, sous pression de pluies bénéfiques pour les cultures aux États-Unis.

Le blé américain était en effet toujours en repli, en préséance à la Bourse de Chicago, dans la lignée de la séance de vendredi, marquée par des prévisions météorologiques plus favorables dans les régions céréalières américaines, qui laissent augurer de meilleurs rendements. « Le blé reste sous pression des pluies un peu partout », a souligné le cabinet Inter-Courtage dans une note publiée lundi.

Les conditions climatiques se sont également améliorées en Argentine « avec des pluies bienvenues même si considérées comme trop tardives pour éviter un impact sur les rendements » des différentes cultures, a indiqué le cabinet Agritel, dans une note également mise en ligne lundi. En France, la situation des cultures reste très bonne, avec un indice CéréObs qui faisait état en fin de semaine dernière de 87 % de blé dans des conditions de culture bonnes à très bonnes.

En blé, les yeux déjà tournés vers la récolte 2021

En Russie, il y a un « grand contraste sur les températures entre le nord et le sud, avec de nombreuses chutes de neige » en certains endroits, dans le sud du pays, a indiqué Agritel. « En blé, on commence à regarder tous les perspectives de récolte 2021 », a indiqué à l'AFP Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel. Selon lui, « les prix du blé en mer Noire se détendent un peu, on n'a pas non plus vocation à être trop cher par rapport à eux, donc on va dire que ça s'effrite gentiment ».

D'une manière générale, les marchés agricoles étaient calmes, avec des volumes d'échanges modestes. Il pourrait cependant s'agiter dans les jours à venir, les autorités égyptiennes ayant indiqué en fin de semaine dernière « disposer d'assez de blé jusqu'à la fin du mois de juin ». « Ce type de déclaration est souvent annonciatrice d'un prochain appel d'offres », a rappelé le cabinet Inter-Courtage. Le maïs, pour sa part, résistait bien après les derniers achats massifs par la Chine, qui ont soutenu les cours.

Peu avant 13h45 (12h45 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait d'un euro sur l'échéance de mai à 218,75 euros, et d'un euro également sur l'échéance de septembre à 197 euros, pour environ 7 500 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était tout proche de l'équilibre, reculant de 25 centimes sur l'échéance de juin à 215 euros, et de 25 centimes sur l'échéance d'août à 214 euros, pour quelque 230 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP