Céréales Le blé se stabilise, après des projections de baisse de la récolte 2018-2019

AFP

Les cours déprimés du blé européen se stabilisaient vendredi en fin de matinée sur le marché à terme européen des céréales, aux alentours de 155 euros la tonne, bénéficiant des prévisions de récolte du Conseil international des céréales pour 2018-19.

Le CIC a publié ses premières projections pour la campagne 2018/19. Une baisse de 2 % de la production mondiale de blé est attendue par rapport à la campagne en cours. Ainsi, pour la première fois depuis six ans, le bilan montre une baisse des stocks mondiaux, souligne le cabinet ODA Connect dans une note.

Pour la récolte en cours, le CIC a revu sa prévision de récolte mondiale de blé à la hausse de 8 millions de tonnes, à 757 millions, tempère Agritel en soulignant que la force de l'euro continue de pénaliser le potentiel export du blé européen. Cette semaine, les exportations de blé européen vers les pays non européens n'étaient que de 11,3 millions de tonnes contre 13,9 millions de tonnes la même semaine de l'an passé.

Les importations de maïs sont, elles, en hausse à 8,65 millions de tonnes contre 5,6 millions à date l'an passé, souligne Agritel.

Vers 11h (10h GMT), sur Euronext, la tonne de blé perdait 25 centimes d'euros sur l'échéance de mars à 155,50 euros ainsi que sur celle de mai à 158,50 euros, pour quelque 4.000 lots échangés. A la même heure, la tonne de maïs gagnait 25 centimes d'euros aussi bien sur le contrat de mars où elle s'échangeait à 151,75 euros, que sur l'échéance de juin, à 159 euros, pour tout juste 200 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous