Euronext Le marché des céréales atone à la veille de Noël

AFP

Les prix du blé ne bougeaient pas, mardi en milieu de journée, dans un marché des céréales atone, entré dans la trêve de Noël en l'absence d'éléments d'information nouveaux.

Peu avant 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé était inchangée sur l'échéance rapprochée de mars à 187 euros, tout comme sur l'échéance de mai à 187,25 euros, dans un marché extrêmement calme, avec moins de 3 000 lots échangés.

« En France, l'actualité reste dominée par les grèves et les difficultés liées au transport des marchandises, les camions ne pouvant se substituer que très partiellement aux trains », notait le cabinet Agritel. « Si cette situation venait à perdurer, des défauts pour causes majeures pourraient être enregistrés », ajoutait cette source.

Parmi les facteurs de soutien des cours, une parité autour de 1,11 euro, « alors que les devises de l'Ukraine, la grivna, et de la Russie, le rouble, poursuivent leur progression », soulignait Agritel, pour qui cela permettait au blé français de gagner en compétitivité par rapport à ses principaux concurrents de la mer Noire.

La tonne de maïs, elle, progressait de 50 centimes d'euro sur l'échéance rapprochée de janvier à 162 euros et était inchangée sur le contrat de mars à 168 euros, pour environ 150 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous