Chicago Le soja, victime collatérale des tensions entre Trump et la Chine

AFP

Le cours du soja a chuté lundi à Chicago et emporté avec lui le maïs et le blé, après un brutal durcissement du climat commercial entre Pékin et Washington lorsque le président américain Donald Trump a menacé d'élargir les tarifs douaniers imposés à la Chine.

« Le climat des négociations prend un tour négatif » entre la Chine et les Etats-Unis, a réagi lundi Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Donald Trump a clairement signifié dimanche à son partenaire qu'il était prêt à en découdre s'il n'acceptait pas de faire des concessions pour rééquilibrer les échanges commerciaux entre les deux pays. Le président américain a annoncé que les droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine passeraient vendredi de 10 à 25 %. Déplorant que les négociations commerciales n'avançaient pas assez vite, il a aussi menacé de surtaxer la totalité des importations chinoises (539,5 milliards de dollars en 2018) si aucun accord n'était trouvé.

Le soja est particulièrement sensible aux soubresauts commerciaux entre les deux pays car Pékin est traditionnellement le principal acheteur de l'oléagineux américain. Depuis le début de la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales l'an dernier, la Chine a fortement restreint ses achats de soja. Contrairement à des informations de presse toutefois, Pékin a fait savoir que son équipe de négociateurs se préparait toujours à se rendre à Washington - sans confirmer spécifiquement la date, ni si le vice-Premier ministre Liu He dirigerait bien la délégation chinoise.

« Dans tous les cas, aucun signe nous permet d'espérer que les négociations aboutiront à un accord dans un avenir proche », ont affirmé les analystes de Commerzbank. Ce climat d'incertitude a également pesé sur les cours du maïs ainsi que du blé. L'actualité commerciale a pris le dessus sur d'autres éléments liés spécifiquement au marché agricole lundi, tels que l'attente de la publication après la séance d'un rapport hebdomadaire sur l'avancée des cultures ou celle d'un rapport mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde vendredi.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, désormais le plus actif, a terminé à 8,3025 dollars, contre 8,4225 dollars vendredi. Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a fini à 4,3725 dollars lundi, contre 4,3800 dollars à la fermeture vendredi. Le blé a perdu près de 7 % sur les quatre dernières semaines. Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a clôturé à 3,6425 dollars, contre 3,7075 dollars vendredi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous