Euronext Les céréales reculent après les déclarations de Trump sur la Chine

AFP

Les prix du blé reculaient, lundi à la mi-journée, sur fond d'inquiétude liée aux déclarations du président américain Donald Trump, au sujet de hausses de droits de douanes sur les produits chinois, nouvel épisode des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Donald Trump a menacé dimanche d'augmenter les taxes douanières sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises dès vendredi. Conséquence, un recul des prix des céréales « totalement lié » à ces déclarations, indiquait à l'AFP Arthur Portier, analyste au cabinet Agritel.

Sur le plan climatique, l'inquiétude liée à un potentiel déficit hydrique en Europe a laissé la place à des craintes liées aux gelées tardives survenues ce week-end en France. Les récentes pluies ont permis de stopper la dégradation des cultures avec une notation dans un état « bon à excellent », selon le programme Céréobs de FranceAgriMer, maintenue à 79 % en blé tendre, à 75 % en orge d'hiver et 86 % en orge de printemps. Les inquiétudes liées aux gelées, elles, touchent « essentiellement le sud du Bassin parisien et la Bourgogne », selon Michel Portier. Les inquiétudes sont d'autant plus fortes que dans ces régions, le blé est au stade de la méiose, un stade physiologique, « lorsque l'épi est prêt à sortir » dans la semaine ou dans la dizaine de jours qui suit. À ce stade, « un faible ensoleillement et de la gelée, c'est mauvais », commentait Michel Portier. Mais, soulignait-il, ces inquiétudes-là sont « trop faibles » pour soutenir les prix, par rapport au contexte sino-américain.

Les opérateurs attendent désormais de voir si, comme l'ont fait savoir les autorités chinoises, l'équipe de négociateurs se rend bien à Washington, mercredi, pour poursuivre les négociations. 

Peu avant 13 h (11 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait de 1,50 euro sur l'échéance de septembre à 170 euros et de 1,50 euro également sur celle de décembre à 173,75 euros, pour près de 10 500 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait d'1 euro sur l'échéance de juin à 165,75 euros et de 50 centimes d'euro sur le contrat d'août à 170,25 euros, pour un peu plus de 300 lots échangés.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous