Chicago Les cours du soja pâtissent de l'annulation d'une commande de la Chine

Afp

CHICAGO, 05 mars 2014 (AFP) - Les cours du soja, du blé et du maïs ont perdu du terrain mercredi à Chicago, dans un marché moins enclin à l'achat après l'annulation d'une commande de soja américain par la Chine, le marché surveillant toujours l'Ukraine.

« On a appris ce matin que la Chine avait annulé une commande de graines de soja américain, ce qui a donné un ton négatif à l'ensemble du marché agricole » à Chicago mercredi, a noté Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics and Consulting. Cette commande s'élève à 245.000 tonnes, selon l'Usda, le ministère américain de l'Agriculture. « C'est l'équivalent de quatre cargos, ce qui n'est pas énorme au vu de la très forte demande » du géant asiatique en oléagineux américain cette année, a commenté Mike Zuzolo. « Ce n'est pas assez pour faire chuter le marché mais cela suffit à le faire changer de direction », a-t-il ajouté.

Le marché s'attend depuis des semaines à la multiplication de ces annulations et à un basculement de la demande vers le soja en provenance d'Amérique latine, à mesure que la moisson d'oléagineux progresse dans cette région. Les Etats-Unis ont d'ores et déjà dépassé leurs objectifs d'exportation en soja pour la campagne 2013/2014.

Le blé et le maïs ont quant à eux été plombés par des prises de bénéfices « alors que la situation patine en Ukraine, sans empirer ni progresser », a souligné Mike Zuzolo. « L'Ukraine reste un sujet très sensible » sur le marché, a toutefois estimé Paul Georgy, de la maison de courtage Allendale, selon qui les opérateurs craignent de voir ralentir le rythme des exportations en blé et en maïs d'un producteur céréalier essentiel dans la région.

Les investisseurs se préparaient aussi à la parution lundi du rapport mensuel du ministère américain de l'Agriculture, l'Usda, sur l'offre et la demande mondiales en produits agricoles (Wasde). Le marché anticipait en particulier une nouvelle baisse des estimations de l'offre mondiale en soja, en raison d'une production qui risquait d'être moins abondante que prévu au Brésil et d'une grande étroitesse des stocks de fin de campagne aux Etats-Unis.

Les investisseurs surveillaient en outre les progrès en Chine de la procédure d'autorisation du Maïs Ogm Mir 162, qui a causé le rejet de commandes de maïs américain dernièrement, en marge de l'ouverture du Congrès National du Peuple, qui « pourrait déboucher dès la fin du premier semestre cette année », a poursuivi Mike Zuzolo, ce qui a limité la baisse des cours du maïs.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le contrat le plus échangé, a fini mercredi à 4,8200 dollars contre 4,8425 dollars. Le boisseau de blé pour la même échéance a terminé mercredi à 6,4225 dollars contre 6,4350 dollars. Le boisseau de soja également pour livraison en mai a clôturé en baisse à 14,2050 dollars contre 14,2300 dollars. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous