Paroles de lecteurs Sécurité alimentaire : les paysans, « soldats en 1ère ligne, sans solde » !

Terre-net Média

Selon Sébastien Abis, directeur du Club Demeter, les agriculteurs français sont les « soldats » de la « bataille » pour la sécurité alimentaire mondiale. Et ils sont « en 1ère ligne » dans la « guerre » commerciale que se livrent les différents pays sur les marchés agricoles internationaux. Or, selon les lecteurs de Terre-net, trop « meurent au combat », « sans solde » et pas « au champ d'honneur » !

paroles de lecteurs terre net l agriculture c est la guerrePour A85, « il ne fait pas bon être soldats dans la guerre agricole évoquée par Sébastien Abis ». (©Pixabey // Création Terre-net Média)

Chris s'exclame : « Eh oui, les agriculteurs sont en première ligne à prendre tous les coups », tirés par les politiques, les consommateurs, les marchés agricoles mondiaux...

gillesdu01, résigné : « Comme à la guerre, les gradés sont aux abris et les soldats de base servent de chair à canon... »

De la chair à canon...

« Même hécatombe que pendant la guerre »

Momo lance alors : « (...) Il faudrait l'équivalent d'une année de Pac ou un tiers des paysans tomberont au combat. »

Un tiers des paysans tombés au combat.

moi-même, fataliste vis-à-vis de la disparition des paysans : « (...) On peut crever la bouche ouverte, tout le monde s'en fout !! »

A85 insiste : « Il y a quelques mois sur Terre-net, Jean-Marie Séronie annonçait moins de 200 000 exploitations agricoles en 2040. Une hécatombe comparable à celle causée par un conflit mondial armé ! Il ne fait pas bon être soldats dans la guerre agricole évoquée par Sébastien Abis... »

Retrouvez l'interview de Jean-Marie Séronie dont parle A85 : « Moins de 250 000 fermes dans 20 ans »

« Fini les tranchées, tout travail mérite salaire ! »

Grochat ajoute, faisant référence aux bas revenus agricoles : « Surtout que ce sont des soldats sans solde !! »

Or, pour jersiaise, « nous ne sommes plus au temps des tranchées, tout travail mérite salaire » !

Et en plus, les agris se tuent entre eux !

sueur intervient, évoquant les jalousies entre agriculteurs : « (...) Et en plus, les agris se tuent entre eux !! »

« Morts sur le champ de bataille, pas d'honneur ! »

L'agriculture française, otage des négociations commerciales.

gibero explique : « L'agriculture a toujours été la variable d'ajustement pour que les consommateurs puissent manger des produits de qualité. (...) La baisse des prix des produits agricoles est scandaleuse et injustifiée ! » « Comme elle est vouée à se poursuivre, elle laissera toujours plus d'agriculteurs morts sur le champ, non pas d'honneur mais de bataille !! (...) », déplore-t-il mettant en avant le manque de reconnaissance de la profession auprès du grand public.

Sans revenu, plus d'agriculteur, ni d'agriculture !
Vos réactions dans le Paroles de lecteursSans revenu : pas d'investissement, d'installation, ni de production !

PàgraT ironise : « (...) Pas étonnant que l'agriculture française soit prise en otage dans les négociations commerciales avec les autres pays ! (....) »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous