Céréales La production de blé russe est revue à la hausse

AFP

Le ministère américain de l'agriculture a surpris les marchés en révisant assez nettement à la hausse la production de blé russe, mercredi, dans un rapport mensuel globalement de nature à peser sur les cours.

Selon les nouvelles projections américaines, la récolte en cours d'épis russes atteindrait 71 millions de tonnes, soit 3 Mt de plus par rapport à l'estimation du mois dernier. « Ce n'était pas attendu du tout », a réagi Paul Gaffet du cabinet ODA, expliquant ainsi pourquoi Euronext a accueilli la nouvelle par une baisse des cours en clôture, la tonne de blé reculant de 1,75 euro sur l'échéance de décembre. « Même les analystes russes sont un petit peu en-dessous de ces chiffres là », soulignait Paul Gaffet, un peu surpris de ces nouvelles estimations, qui font gonfler d'autant les stocks mondiaux de fin de campagne.

Il notait toutefois que le rapport réévaluait quelque peu les consommations de fourrages, notamment en Russie, où les autorités favorisent un « développement important de l'élevage » dans les fermes du pays. Le rapport a également revu en très nette hausse la production américaine de maïs, augmentée de 6 Mt à 376 Mt : « Certains l'attendaient un petit peu, mais pas aussi brutalement », a estimé Paul Gaffet.

Sur Euronext, la tonne de maïs a clos en baisse de 1,50 euro sur l'échéance de novembre à 177,50 euros. Plus attendue, la révision à la hausse de la production américaine de soja, plus que jamais record à 127 Mt (+ 3 Mt), ne semblait pas peser outre-mesure à la bourse de Chicago où le soja était même en légère progression.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous