Tendance machinisme Pourquoi faire compliqué quand on sait faire simple ?

Terre-net Média

En raison de la conjoncture difficile, « les agriculteurs ne souhaitent pas payer pour des options qu’ils n’utilisent pas. ». C’est d’autant plus vrai en élevage, secteur confronté à des difficultés économiques depuis plusieurs années. « En tout état de cause, le niveau de valeur ajoutée des cultures et la surface sont des leviers importants de rentabilité. En l’absence de l’un ou l’autre, certains équipements deviennent inadaptés. »

Labour à l'ancienneLabour à l'ancienne : sommes-nous allés trop loin dans les technologies de mécanisation ? (@Watier visuel)

En septembre, Valtra a présenté un nouveau tracteur avec distributeur mécanique et circuit hydraulique centre ouvert ! Kühn communique sur la version S de son Metris II. Massey Ferguson sort une moissonneuse-batteuse dernière génération, motorisée par un 4 cylindres, et un nouveau tracteur simple le MF4700. Horsch propose un pulvé traîné moins compliqué que précédemment…

Toutes ces marques lancent presque simultanément des évolutions produits tendant à simplifier les générations précédentes. Est-ce une réelle tendance de marché ? Les firmes s’adaptent-elles à la conjoncture économique plus difficile que connaît l’agriculture ? La sophistication des machines agricoles est-elle allée trop loin ?

Autant de questions que nous avons posées à différents constructeurs de matériels agricoles. La rédaction a fait le choix d’une tribune libre afin de leur permettre d’exprimer sans filtres leur point de vue.

Trois acteurs majeurs (Horsch, Massey Ferguson et Valtra) ont joué le jeu. Retrouvez leurs réponses dans les articles suivants.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous