; En 2022, les adjuvants pour bouillies phytopharmaceutiques autorisés en AB

Changement au 1er janvier 2022 Les adjuvants pour bouillies phytopharmaceutiques autorisés en agriculture bio

Terre-net Média

L'Association française pour les adjuvants (Afa) relaie une évolution de la réglementation. À compter du 1er janvier 2022, les adjuvants pour bouillies phytopharmaceutiques autorisés en France seront désormais utilisables en agriculture biologique (AB), en vertu du règlement (CE) n°1107/2009.

GoutelettesDu nouveau pour les adjuvants au 1er janvier 2022. (©Afa)

Il va y avoir du changement pour les adjuvants au 1er janvier 2022, indique l'Association française pour les adjuvants dans un communiqué. En effet, « les adjuvants pour bouillies phytopharmaceutiques autorisés en France seront désormais utilisables en agriculture biologique (AB), en vertu du règlement (CE) n°1107/2009 ». 

Quels sont les détails de cette réglementation ? 

- Le règlement (UE) 2018/848 du Parlement européen et du Conseil du 30 mai 2018 relatif à la production biologique et à l'étiquetage des produits biologiques, et abrogeant le règlement (CE) n°834/2007 du Conseil indique dans son article 9 : « L'utilisation des produits et substances ci-après, visés à l'article 2, paragraphe 3, du règlement (CE) n°1107/2009, est autorisée en production biologique, à condition que ces produits et substances soient autorisés en vertu dudit règlement : 

  • a) les phytoprotecteurs, synergistes et coformulants en tant que composants de produits phytopharmaceutiques ;
  • b) les adjuvants à mélanger avec des produits phytopharmaceutiques ».

L'utilisation, dans la production biologique, de produits et substances à des fins autres que celles relevant du présent règlement est autorisé, à condition que leur utilisation soit conforme aux principes énoncés au chapitre II. »

- Le règlement d'exécution (UE) 2021/1165 de la Commission du 15 juillet 2021 autorisant l'utilisation de certains produits et substances dans la production biologique et établissant la liste de ces produits et substances, confirme que : « Conformément à l'article 9, paragraphe 3, du règlement (UE) 2018/848, les phytoprotecteurs, synergistes et coformulants en tant que composants de produits phytopharmaceutiques, de même que les adjuvants à mélanger avec des produits phytopharmaceutiques, sont autorisés en production biologique, à condition que ces produits et substances soient autorisés en vertu du règlement (CE) n° 1107/2009 ».

L'Afa rappelle : « en France, les préparations adjuvantes pour bouillies phytopharmaceutiques sont soumises à une autorisation de mise sur le marché, selon ce même règlement (CE) n°1107/2009 ».

Un nouvel outil à dispo des producteurs bio

« La production sous cahier des charges AB étant plus exigeante, estime l'association, les adjuvants bénéficiant d'une autorisation pour bouillies fongicides ou insecticides représentent un nouvel outil à disposition des producteurs afin : 

  • D'optimiser leurs pratiques ;
  • D'augmenter et sécuriser l’efficacité des traitements ;
  • De limiter les impacts de ceux-ci ;
  • Et de mieux gérer les substances pour lesquelles il existe des contraintes de doses par application ou des contraintes annuelles ».

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média