Écho des plaines Analyser le risque fusariose sur épis à la parcelle

Bénédicte Clément Terre-net Média

Avec la poursuite du temps pluvieux, le risque septoriose, rouille jaune et maintenant fusariose des épis, augmente dans les parcelles de blé. C’est à l’approche de la floraison qu’il faut évaluer le risque de nuisibilité de la fusariose à la parcelle, en fonction de la grille de risque Arvalis. Dans le colza, selon l’avancée des stades, c’est surtout aux charançons des siliques et aux pucerons qu’il faut s’intéresser.

Analyser le risque fusariose sur épis à la parcelle Premiers symptômes de fusariose sur épi de blé dur. (©Sylvain Pons/Twitter)Chargement en coursLire > Un climat humide autour de la floraison favorise les fusarioses > Le baromètre Maladies du blé tendre d'Arvalis-Institut du végétalRevoir aussi > Semer du colza en 2021 ? Réfléchir dès maintenant à l'implantation de la culture#TourDePlaine #blé #MMS2021 Potentiel rendement ? C’est très sain ? #moisson2021 pas avant le 14 juillet ?? ? Par contre épi ? A suivre... pic.twitter.com/ney4ejzGEf— Emmanuel BONNIN (@BONNIN1402) May 23, 2021Dernier fongicide pour le blé cette semaine. Protection contre la fusariose. Prochaine étape, la récolte début juillet. #ceuxquifontlepain #blé2021 #agriculture #FrAgTw @Fragritwittos @TerrenetFR pic.twitter.com/hcRZHgSlmK— Benoit, Paysan charentais (@benoitpaysan) May 21, 20211ers symptômes de fusariose dans le blé dur. Faible intensité pour l’instant. pic.twitter.com/oDa3pymwSx— Sylvain PONS (@pons_sylvain) May 24, 2021Quand le #frigo est plein,le #colza fai...

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous