Essai système dans le Berry Objectif : « réduire les usages des intrants sans impacter la marge »

Terre-net Média

Arrivée à mi-parcours, l'action Syppre (2015-2025) a présenté, en décembre dernier, ses premiers résultats. « Que ces derniers soient positifs ou négatifs, ces quatre premières campagnes d’expérimentation dans le Berry ont permis de générer des enseignements utiles à tous ceux qui souhaitent s’engager dans la transition agroécologique en sols argilo-calcaires moyens », indiquent les équipes régionales. Détails.

Plateforme Syppre du BerrySituée à Villedieu-sur-Indre (Indre), la plateforme Syppre du Berry s'étend sur neuf hectares. (©Syppre)

Pour rappel, l'action Syppre, lancée en 2015 par Arvalis-Institut du végétal, Terres Inovia et l'Institut technique de la betterave (ITB), vise à accompagner la mise au point des systèmes de culture de demain. En décembre dernier, les trois partenaires impliqués ont dressé un premier bilan, à mi-parcours, des résultats obtenus dans les cinq projets régionaux, avec chacun des contextes bien spécifiques. Zoom aujourd'hui sur la plateforme du Berry et ses sols argilo-calcaires superficiels

Dans ce secteur, « les systèmes actuels reposent sur une rotation courte (colza-blé tendre-orge d'hiver) conduite en non-labour, qui aboutit à des infestations d’adventices, des résistances aux herbicides ainsi qu’à des fortes pressions de ravageurs... », présentent les équipes Syppre. De plus, « les très faibles réserves en eau du sol, avec des sols plus ou moins caillouteux, limitent la diversification des cultures ».

« Gagner en robustesse »

Néanmoins ces contraintes ne doivent, tout de même, pas faire oublier plusieurs atouts : « la fragmentation de la couche de sol composée de terre fine et de cailloux qui favorise l’enracinement profond, la bonne stabilité structurale du sol et sa qualité organique, un milieu pédo-climatique favorable aux cultures d’hiver, ainsi que des filières céréalières et oléagineuses bien organisées, avec un savoir-faire sur la qualité des grains ; des initiatives locales pour des marchés de niche ». Avec des partenaires locaux, les équipes Syppre ont donc défini comme objectif de travail à l'horizon 2025 de « réduire l'usage des intrants, sans impacter la marge, notamment en améliorant la gestion des adventices et la fertilité du sol, pour gagner en robustesse ».

Pour cela, elles ont mis en place, sur la plateforme de Villedieu-sur-Indre (9 ha) « un système innovant prometteur » et en comparaison « un système témoin, qui correspond à un système de culture existant optimisé » . Parmi les différents leviers mis en œuvre, on peut citer l’introduction de cultures de printemps à faible exigence en intrants (soja, sorgho, tournesol), l’introduction de légumineuses, l’enchaînement de deux cultures de printemps pour réduire la pression des adventices d’hiver, etc.

>  Découvrez ci-dessous la "rotation innovante" mise en place depuis 2015 : 

Rotation système innovant Berry(©Syppre) 

Des pratiques innovantes encore à optimiser

Pour ces quatre premières campagnes, le système testé est « globalement maîtrisé en termes de gestion des maladies et des ravageurs. Il reste difficile, par contre, de contrôler les adventices sans glyphosate malgré l'allongement conséquent de la rotation... et d'atteindre les rendements objectifs ». 

Performances du système de culture innovant et variation par rapport à l’objectif Performances du système de culture innovant et variation par rapport à l’objectif pour la plateforme Syppre du Berry. (©Syppre)

Les résultats économiques, non satisfaisants, vont donc conduire à « une nécessaire réflexion sur les voies d'optimisation du pilotage des pratiques innovantes ». Ces quatre premières années d'expérimentation ont toutefois permis de « générer différents enseignements utiles à tous ceux qui souhaitent s’engager dans la transition agroécologique en sols argilo-calcaires moyens ».

Enseignements sur les quatre premières années d'expérimentation de la plateforme Syppre du BerryEnseignements sur les quatre premières années d'expérimentation de la plateforme Syppre du Berry (©Syppre)

Et quelques questions restent toujours en suspens : « l’effet système à moyen terme permettra-t-il d’améliorer et stabiliser les performances du système innovant ? Quelles évolutions du système innovant pour améliorer les résultats économiques et la robustesse du système tout en conservant les performances environnementales ? ». Réponses à venir prochainement... 

Retrouvez plus d'infos sur le site web de l'action Syppre concernant la plateforme du Berry et les quatre autres plateformes régionales.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous