L'actu de Terres Inovia Le charançon de la tige du colza actif dès les premiers réchauffements

Terre-net Média

Le charançon de la tige du colza est un nuisible pouvant engendrer des pertes de rendement importantes. Dès que la température de l'air dépasse les 9°C, le vol peut intervenir. Il faut donc surveiller leur arrivée sans, toutefois, se précipiter.

Dégâts provoqués par le charançon de la tige du colza Le charançon de la tige du colza envahit les plantes pour se nourrir et pondre. L'introduction de l'œuf dans la tige provoque une réaction des tissus : la tige se déforme, parfois elle éclate et s'ouvre en longueur. (©Terre-net Média)

La nuisibilité du charançon de la tige du colza est élevée. L'adulte n'est pas directement nuisible, par contre l'introduction des œufs dans la tige provoque une réaction qui conduit à la déformation, voire à l'éclatement des tiges. La ponte désorganise les tissus, perturbe l'alimentation ultérieure des plantes, et occasionne de la verse et des avortements de boutons floraux. Les pertes de rendement sont aggravées en cas de stress hydrique au printemps ou d’attaques de méligèthes.

La protection ne sera efficace que si la date de traitement est en phase avec l'envahissement des cultures par les insectes. Intervenir trop tôt, c’est prendre le risque de toucher peu d’insectes. Intervenir trop tard, c’est prendre le risque de traiter après le dépôt des œufs.

Incidence de la ponte du charançon de la tige sur l'importance de la récolteIncidence de la ponte du charançon de la tige sur l'importance de la récolte. (©Terres Inovia)

Le charançon de la tige du colza actif dès les premiers réchauffements

Le vol intervient dès que la température de l’air dépasse 9 °C. Il se généralise avec des températures supérieures à 12-13°C. Si les températures redeviennent défavorables, les charançons retournent s’abriter dans le sol mais restent actifs si la température est supérieure à 6 °C. Les zones ou parcelles abritées du vent subissent généralement les premiers vols.

Ne pas confondre le charançon de la tige du colza avec celui de la tige du chou

Seul le charançon de la tige du colza est nuisible. Les deux espèces arrivent quasiment ensemble dans les pièges. La différence entre les espèces est plus aisée lorsque les insectes sont secs.

Charançon de la tige du colzaCharançon de la tige du chou

Charançon de la tige du colza (©Terres Inovia)

Charançon de la tige du chou (©Terres Inovia)

Le plus gros des charançons rencontrés sur colza a une forme ovale, une couleur gris cendré et le bout des pattes est noir. Pour le charançon de la tige du chou, le corps est recouvert d’une abondante pilosité rousse puis grise. On peut distinguer une tache blanchâtre entre le thorax et l'abdomen, bien visible sur le dos, et surtout l’extrémité de ses pattes est brun orangé (rousse).

Ne pas se précipiter

En cas de captures précoces courant février, si le colza est encore au repos végétatif, il faut différer l’intervention pour se rapprocher du début d’élongation et maturité des femelles. Le risque potentiel pour la plante débute à l'apparition des premiers entre-nœuds (passage de C1 à C2).

Être prévenu dès leur arrivée

  • Le BSV (Bulletin de Santé du Végétal) décrit la situation phytosanitaire, l’analyse de risque, le résumé de la situation épidémiologique et les seuils de risque toutes les semaines.
  • Expert est un outil de mise en alerte sur les insectes du colza. Cet outil, accessible sur le site www.terresinovia.fr, permet de prévoir les arrivées d'insectes de printemps sur le colza au jour le jour.
  • La cuvette jaune reste indispensable pour confirmer la présence des charançons de la tige dans vos parcelles. Elle doit être placée au-dessus de la végétation. Quelques gouttes de mouillant permettront de retenir les insectes attirés par la couleur jaune du piège.

 

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous