Variétés de céréales à paille Qualité, résistance aux bioagresseurs et rendement : la trilogie de l'offre 2019

Terre-net Média

Au total, ce sont 59 variétés nouvellement inscrites au Catalogue officiel français pour les prochains semis, auxquelles s'ajoutent celles du catalogue européen. Qualité, résistance aux maladies, à la verse, productivité... : les sélectionneurs ne cessent d'innover pour répondre aux besoins spécifiques du terrain.

Cette année encore, le choix sera difficile. 59 variétés ont été nouvellement inscrites sur la liste A du Catalogue officiel français pour les prochains semis, auxquelles il faut ajouter celles issues du catalogue européen. Pour répondre aux besoins du terrain mais aussi aux demandes sociétales, les sélectionneurs travaillent sur la résistance des variétés aux bioagresseurs, sur leurs critères qualité et leur productivité. Retrouvez une compilation des principales nouvelles variétés disponibles pour les prochains semis !

Pour rappel, les variétés inscrites au Catalogue officiel français sont évaluées au sein du réseau du CTPS, géré par le Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences (Geves) et auquel participent l’Inra, les obtenteurs, en particulier les membres de l’Union française des semenciers (UFS), les instituts techniques, des coopératives et négoces agricoles ainsi que d’autres acteurs des filières concernées.

Retrouvez l’ensemble des données – rendements, qualités technologiques, caractéristiques physiologiques et résistances aux bioagresseurs – obtenues dans les expérimentations de pré-inscription. >>>  Retrouvez l’ensemble des données – rendements, qualités technologiques, caractéristiques physiologiques et résistances aux bioagresseurs – obtenues dans les expérimentations de pré-inscription. >>> 33 variétés de céréales à paille proposées à l'inscription en octobre 2018 et 16 en janvier 2019.
Sommaire  
Agri-ObtentionsCaussade SemencesCodisemFlorimond DesprezKWSLemaire Deffontaines
LG Semences RAGT SemencesSaaten-UnionSecobraSem-PartnersSemences de France
Syngenta

Cliquez sur le(s) logo(s) des semenciers souhaités pour découvrir les variétés souhaitées.

Le catalogue Florimond-Desprez s’étoffe avec 3 blés tendres barbus et 1 triticale. BPS avec un bon pouvoir couvrant, Winner présente « un potentiel de rendement élevé » et est plutôt recommandé dans les régions du nord et du centre de la France. « Avec une paille assez haute, la variété a une « très bonne résistante à la verse » et montre aussi une très bonne résistance aux maladies foliaires. Autre BPS, Providence entre en observation cette année auprès de l’ANMF. La variété possède un « très haut potentiel de rendement et est résistant à la cécidomyie ». Tolérante au chlortoluron, elle est aussi dotée d’un « PS très élevé » et est « adaptée pour toute la France ». Ortolan bénéficie d’un « potentiel de rendement très élevé en régions centre et sud de la France. Ses autres atouts : « résistance à la cécidomyie, très bon comportement face à la verse, très bonne résistance aux maladies foliaires et un taux de protéines très élevé ». Déjà présentes dans la gamme, les variétés de blé Unik et Pilier intègrent désormais la liste des VRM grâce à leur « très bonne qualité meunière ».

Du côté des triticales, la famille s’agrandit avec Asellus et son « excellente résistance aux maladies ». La variété offre « un très haut potentiel de rendement, une très bonne résistance et affiche un excellent PS ».

Retour au sommaire

1er obtenteur français en blé tendre, blé dur, triticale et orge de printemps, RAGT Semences comprend quatre variétés de blé tendre nouvellement inscrites, dont deux qui seront principalement développées pour les prochains semis : RGT Vivendo et RGT Lexio. BPS précoce, la première variété présente un « bon comportement fusariose et DON ». Autres caractéristiques : « un PS a un niveau de la référence Arezzo, un taux de protéines élevé et une bonne qualité boulangère ». Tout comme RGT Montecarlo, RGT Vivendi est d’ailleurs placée en VO par l’ANMF. Demi-précoce à demi-tardive, la variété RGT Lexio est adaptée aux premiers semis et barbue. Parmi ses atouts : « résistance à la cécidomyie, très bon PS, forte productivité (inscription à 103,1 % des témoins CTPS Nord), bon comportement face à la septoriose (6), rouille brune (8), fusariose (5) et DON (5,5) ».

Retour au sommaire

Bazooka Bazooka, la dernière de la famille des Hyvido. (©Semences de France)

Une nouvelle variété d'orge hybride fait son entrée chez Semences de France : Bazooka. C'est le dernier né de la gamme Hyvido. Très précoce à épiaison, cette variété est un « excellent compromis entre productivité et qualité de grains ». Son PS, son calibrage et sa très bonne tenue à la verse sont ses autres atouts.  Le semencier distribue aussi les variétés obtenues par Unisigma, GIE de recherche et de création variétale basé en Picardie. Parmi les variétés phares : l’orge résistante à la JNO Margaux et les blés Fructidor et Tenor.

Comme chaque année, Semences de France édite avec Arvalis le Mémento des semences pour les céréales à paille et les protéagineux. Ce guide comprend de multiples informations sur les marchés, les caractéristiques des différentes variétés du marché, mais aussi la liste des variétés recommandées et un point sur la protection des semences.

Retour au sommaire

KWS élargit son offre variétale en céréales d’hiver. Parmi les nouveautés : KWS Tonnerre, blé demi-tardif à montaison avec un « bon comportement au froid, adapté aux semis précoces (moitié nord de France) ». Son profil maladies est plutôt complet, « notamment en septoriose (7), rouille brune (7) et gène Pch1 ». La variété est tolérante au chlortoluron. Pour répondre aux problématiques mosaïques présentes dans les régions du Sud-Ouest, le semencier lance KWS Drop, blé barbu précoce. Il a un bon comportement face à la fusariose et est peu sensible à la verse. Plutôt adaptée à la moitié nord de France, la variété KWS Dag est en pré-lancement cette année. Demi-tardif à montaison, elle affiche une « très bonne productivité ». Ses autres caractéristiques : « très bon comportement face à la septoriose (7) et à la rouille brune (7), et résistance aux cécidomyies ». Lancée l’année dernière, KWS Extase vient également d’obtenir sa recommandation en tant que VRM par la Meunerie.

Avec l’arrêt des néonicotinoïdes, le marché des orges d’hiver est en pleine mutation avec une orientation forte depuis deux ans vers l’alternative génétique qu’offrent les variétés tolérantes, selon KWS. Déjà présent sur ce créneau avec Amistar, Domino et KWS Borelly, le semencier complète son offre cette année avec KWS Jaguar. Précoce à épiaison, cette variété bénéficie d’une « productivité élevée ». Elle présente aussi un bon comportement global face aux maladies, un PS élevé et un bon calibrage. Elle a, de plus, été retenue par le CBMO (Comité des orges de la brasserie et de la malterie) en validation technologique. La gamme des orges d’hiver est également étoffée avec l'arrivée de KWS Oxygene, variété demi-précoce à « productivité élevée ». Elle montre un bel aspect sanitaire, notamment vis-à-vis de la rynchosporiose et de l’helminthosporiose. Orientée vers une production fourragère, KWS Flemming allie « très bonne productivité, excellente résistance à l’ensemble des maladies et PS assez élevé ». Cette variété haute dispose aussi d’un bon comportement à la verse (6,5).

Retour au sommaire

Avec l’inscription de quatre nouvelles variétés de blé tendre cette année, Caussade Semences entend « conforter sa place de sélectionneur céréales à paille ». Parmi les nouveautés : Andromede CS, qui vient d’être évaluée BPS par Arvalis-Institut du végétal. De précocité épiaison 6, elle a été inscrite avec « un excellent rendement à 105,4 % des témoins CTPS ». Elle possède également « une bonne résistance aux maladies du feuillage et a reçu une bonification piétin verse, et une sur l’écart traité/non traité ». BPS de précocité épiaison 6 aussi, Sorbet CS est particulièrement adaptée à la moitié nord de France. Elle se distingue par son rendement à 105,4 % des témoins CTPS et son « excellente résistance aux maladies, avec à l’inscription une bonification piétin verse et sur l’écart traité/non traité ». Elle vient d’être sélectionnée VO par l’ANMF pour ses qualités technologiques. Caussade Semences propose aussi des variétés pour la moitié sud de France, comme Solive CS : BP de précocité épiaison 6,5. Elle a démontré sa bonne productivité dans les résultats CTPS avec un rendement à 103,4 % des témoins. Elle comporte une « très bonne résistance septoriose et rouille brune » et s’en sort bien en conditions non traitées. Ces résultats lui ont ainsi valu une bonification sur écart traité/non traité. Concernant la variété Soliflor CS, la mise en marché est assurée par Codisem.

À souligner également Solindo CS, inscrite en 2018 fait son entrée dans la liste recommandée de l’ANMF 2019 en tant que BPMF.

Retour au sommaire

Sorbet CSSorbet CS est particulièrement adaptée à la moitié nord de France. (©Caussade Semences) 

Codisem poursuit sa volonté de développement avec le lancement d’une gamme en céréales à paille, issue de la recherche du groupe. L’offre se compose ainsi de quatre variétés de blé tendre, inscrites au catalogue officiel français : Montecristo CS (BPS), Sortilege CS (BPS), Maldives CS et Soliflor CS (BPS, inscription 2019). Ces deux dernières sont résistantes aux mosaïques. Pour la prochaine campagne, le semencier prévoit d’étoffer sa gamme avec des blés protéinés panifiables, des blés fourragers ainsi que d’autres espèces.

Retour au sommaire

GenyAvec Gwastell et Geny (ci-dessus), Agri-Obtentions étoffe son offre en blés biologiques. (©Agri-Obtentions)

Agri-Obtentions

lance, cette année, deux nouveaux blés tendres : un d’hiver (Olbia) et un de printemps (Gong).  BPS demi-précoce, Olbia représente un « bon compromis entre qualité, résistance aux maladies et rendement ». Gong affiche de « fortes qualités technologiques et un bon profil maladies ». De son côté, Orloge poursuit son développement : en observation en 2018, la variété est désormais passée VRM. La gamme biologique s’agrandit aussi avec deux blés barbus : Geny et Gwastell. Ces variétés rentrent en observation dans la catégorie des blés biologiques et sont par ailleurs confirmées BPMF biologiques. Assez précoce, Geny dispose « d’un bon pouvoir couvrant et d’un très bon profil maladies ». Demi-précoce, Gwastell est le « premier blé biscuitier sélectionné en agriculture biologique ».

Du côté des orges d’hiver 2 rangs fourragères, deux variétés supplémentaires seront disponibles pour les prochains semis : Amandine et Valérie. Elles sont toutes les deux tolérantes aux mosaïques Y2. La première est « très productive » et avec un « bon PS ». Elle se distingue également par un bon comportement aux maladies. Très précoce, la seconde montre un « très bon profil qualité et une bonne tenue à la verse ». En orge de printemps, Leia rejoint Liberta. Très productive, elle est actuellement en test chez les malteurs. Elle bénéficie aussi d’une double résistance à la rynchosporiose et est adaptée pour les semis d’automne. Autre nouveauté : Céleste, variété d’avoine de printemps noire. Ses caractéristiques : « un fort potentiel de rendement et un bon comportement vis-à-vis de la verse ».

Retour au sommaire

En blé tendre, Syngenta dispose de deux variétés en fort développement cette année. Demi-précoce, SY Adoration (BPS) dispose d’un « excellent comportement face aux maladies du feuillage et aux fusarioses ». Autres caractéristiques : elle est tolérante aux cécidomyies, à la verse, au chlortuluron et à la mosaïque. À ses côtés, SY Passion (BP), très précoce et de type hiver, est plus adaptée au sud de la Loire. Résistante à la cécidomyie, elle se distingue également par une bonne tolérance aux rouilles, à la fusariose, aussi à la verse.

La famille des Hyvido s’agrandit avec trois nouvelles variétés d’orge hybride. Inscrite l’année dernière en Allemagne, SY Galileoo présente « une très bonne productivité sur l’ensemble de l’Europe ». Sa tolérance au froid en fait une variété particulièrement adaptée aux zones d’altitude. Inscrite en Croatie, SY Phantoom est adaptée à l’export avec son « très bon PS ». Elle fait preuve d’un « très bon comportement aux maladies du feuillage », tout comme SY Mooce. Cette dernière est, par contre, plus adaptée aux régions du sud de la Loire. Du côté des orges de printemps, Lauréate continue de se développer et convient particulièrement aux semis d’automne.

Retour au sommaire

EmilioEmilio se montre rustique et tolérant au froid. (©Sem-Partners)

La famille Sem-Partners s’agrandit. En blé tendre, quatre nouveautés font leur apparition pour les semis 2019. Emilio (BAF) s’avère « très rustique et résistant au froid ». La variété affiche un « très bon comportement aux maladies, en particulier vis-à-vis de la rouille jaune (8), de l’oïdium (8) et de la fusariose des épis (6).  Assez haute de paille, elle est toutefois peu sensible à la verse. Autres caractéristiques : une qualité de grain en PS et de hautes teneurs en protéines (14-15 %). Autre BAF, Axum se montre « très productif ». Précoce à épiaison et à maturité, la variété présente aussi un « très bon comportement aux maladies du feuillage, en particulier vis-à-vis de l’oïdium (8) et des rouilles (7) ». BPS +, Kitri est adaptée en culture principale ou de rattrapage. « Son potentiel de rendement est élevé avec un très bon comportement face aux maladies du feuillage, notamment pour l’oïdium (8) et les rouilles (7) ». La variété est adaptée aux conduites à faibles intrants ou en bio. Edelmann est issu d’un programme de sélection spécifique pour les conduites culturales du blé en bio. Barbue, haute et couvrante, cette variété offre un potentiel de rendement élevé et une bonne qualité meunière. Du côté des blés durs, Platone fait son entrée sur le créneau des variétés demi-précoces à demi-tardives. Ses atouts : « assez courte, tolérante à la verse, un très bon potentiel rendement et qualité et un très bon comportement sanitaire ».

Du côté des orges d’hiver, Spazio vient compléter l’offre. C’est la « première variété d’orge 2 rangs, résistante à la JNO ».  Demi-précoce, elle combine « rendement, tolérance à la verse et aux maladies ainsi que des bons niveaux de PS et protéines ». En triticale, on note l’arrivée de Trimasso offrant « une polyvalence pour une production importante de biomasse et de grain ».

Retour au sommaire

Secobra Recherches lance Coccinel dans la gamme des orges d’hiver 6 rangs. La variété offre « une excellente productivité et une très bonne qualité brassicole ». Précoce, elle est tolérante à la JNO et jouit d’un « très bon comportement face aux maladies et au froid ». Du côté du blé tendre, le semencier accueille trois nouveautés. BPS particulièrement adapté aux zones maritimes, Cubitus s’en sort très bien face aux maladies ». Il offre également une « excellente qualité de grain » et est d’ailleurs en observation par la Meunerie. Campesino, variété demi-précoce, montre une « productivité record » et présente un « excellent comportement vis-à-vis des maladies du feuillage et d’épi ». La variété Obiwan montre, par contre, un contournement de souches en septoriose et rouille brune. Quatre variétés de blé tendre d’hiver sont également en 2e année d’inscription, dont une biscuitière. Autre axe de recherche du semencier : de nouvelles variétés de céréales utilisées comme Cive sont à venir, notamment pour la méthanisation.
Retour au sommaire
Lemaire-Deffontaines propose cinq nouveautés pour les prochains semis : quatre blés panifiables et améliorants et aussi une orge d’hiver.

- Avignon : BPS demi-tardif à demi-précoce barbu. La variété se distingue par « sa force boulangère élevée, ses bons PS et une tolérance globale aux maladies satisfaisante ».

- Crossway : BPS demi-tardif disposant de « bons PS et de teneurs en protéines élevées ». Il est également peu sensible aux maladies et tolérant à la cécidomyie orange.

- Monitor : BPS demi-tardif, il affiche « un bon comportement face aux maladies et possède le gène de tolérance Pch1 au piétin verse ». Avec sa « force boulangère très élevée », il intègre la liste des variétés en observation par la Meunerie française.

- Christoph : De taille moyenne à haute, ce blé améliorant demi-précoce est doté d’un « bon comportement vis-à-vis du froid, de la verse et des maladies ».

- LD 13-24 : cette variété d’escourgeon brassicole précoce, inscrite en Italie fin 2019 est en 2e année d’inscription en France. Elle présente une bonne tolérance aux maladies.

En parallèle, les blés de force Activus et Alessio accèdent cette année à la liste des VRM de l’ANMF.

Retour au sommaire
La gamme des lignées Saaten-Union est une nouvelle fois menée par Chevignon (première variété dans les surfaces de multiplication pour la seconde année consécutive. Elle intègre cette année le blé précoce Su Astragon. Inscrite avec un score de 105,4 % des témoins Sud, cette variété présente de « très bons PS et des temps de chute élevés ». Elle se démarque surtout par sa « valeur meunière spécifique ». Ses autres atouts : « tolérance au froid (7), reprise de végétation lente et fin de cycle précoce ». Pour Saaten-Union, le blé hybride « confirme année après année sa capacité à valoriser des contextes exigeants tels que les blés sur blé, les « petites terres », ou les blés de maïs où la tolérance à la fusariose offerte par de nombreux hybrides est un argument clé ».  Aux côtés de Hycking et Hyprodrom, le semencier lance cette année Hyxperia, remarquée pour « sa valeur meunière élevée ». BPS précoce à épiaison, la variété affiche un « bon comportement face à la fusariose et une bonne tolérance au froid ». Autre lancement pour cette campagne : Hypocamp, BP tardif à épiaison et destiné à la biscuiterie. La variété bénéficie d’un « bon profil sanitaire et d’une forte productivité ».

Pour les orges d’hiver, deux variétés viennent compléter l’offre, aujourd’hui centrée sur Hirondella : Rossignola et Chouetta. Précoce à finition rapide, la première allie « productivité et qualité ». Inscrite en qualité brassicole A avec un score de 104,5 % des témoins, Rossignola est également « tolérante à la verse et dotée d’un très bon profil sanitaire ». De son côté, Chouetta est la « seule orge d’hiver 6 rangs à porter le gène Null-Lox favorable à la conservation de la bière sur une plus longue durée ». Inscrite en classe A avec un score de 104,0 % des témoins, elle offre « un potentiel de rendement très convaincant ». Saaten-Union développe également son offre hybride en orge avec le pré-lancement de SU Hylona. Cet variété d’escourgeon fourrager se démarque par une précocité à épiaison et une productivité très compétitive et régulière d’un site à l’autre ». Ses autres atouts : « résistance au froid (7) et comportement équilibré face aux principales maladies de l’orge d’hiver ».

Retour au sommaire

Su Astragon Su Astragon se démarque par sa valeur meunière spécifique. (©Saaten-Union) 

Pour les semis 2019, LG Semences propose une nouvelle variété de blé tendre : LG Auriga. Demi-précoce, elle vient d’intégrer la liste des variétés en observation. Les autres atouts de ce BPS : « un bon comportement face aux rouilles et à la verse, tolérance au chlortoluron et résistance à la cécidomyie ».  Du côté des orges, LG Zebra et LG Zappa font leur apparition sur le créneau des 6 rangs fourragères. La première, précoce, est « tolérante à la JNO et a un bon comportement général face aux maladies ». Elle présente également une « très bonne tenue de paille et un bon niveau de PS ». Très précoce, la seconde variété est résistante aux mosaïques Y1 et Y2. Elle dispose aussi d’un « niveau de potentiel élevé et d’un bon comportement face aux maladies : rynchosporiose (6), helminthosporiose (6), rouille naine (6) et oïdium (6) ». Pour vous aider dans vos choix variétaux, LG Semences édite également, chaque année, le « guide des semences » pour les différentes espèces de céréales à paille et de protéagineux. Tous les tableaux sont mis à jour avec les cotations 2019 de post-inscription d'Arvalis-Institut du végétal.
Retour au sommaire

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous