Weather Market Le manque de précipitations entrave une partie des semis russes

Terre-net Média

Les conditions sont encore favorables dans une large partie de l’Europe mais un petit déficit d’eau commence à se former en France. La Volga en Russie souffre également du manque d’apport hydrique.

Le manque de précipitations entrave une partie des semis russes Le manque de précipitations est observé dans une partie de la Russie. (©PixaBay)Malgré de bonnes précipitations dans la moitié nord de la France ces derniers jours, un risque de déficit hydrique se forme progressivement à l’aube des semis d’hiver. Les cartes météo n’anticipent d’ailleurs pas pour le moment d’apports suffisants sur les sept prochains jours. Les conditions sont en revanche excellentes dans le reste de l’Europe de l’Ouest.Une partie de la Russie souffre encore du secL’Ukraine a également profité de pluies conséquentes en ce début d’automne. La situation est en revanche plutôt mitigée en Russie. Si le Sud du pays et le district fédéral Central ne devraient pas susciter d’inquiétudes particulières, la Volga souffre encore du manque d’eau, ce qui vient entraver la bonne progression des semis de blé d’hiver.Un déficit hydrique important est également encore rapporté dans le Texas et l’Oklahoma malgré des apports conséquents ces derniers jours. Les prévisions sont par ailleurs...

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous