Chicago hebdo Blé et maïs montent après des inondations aux Etats-Unis

AFP

Les cours du blé et du maïs ont nettement progressé cette semaine à Chicago, dans un contexte d'inondations aux Etats-Unis, le soja reculant un peu, pris en étau entre la guerre commerciale Pékin-Washington et des ventes décevantes.

Silos bléAprès un plongeon de 19 % entre la mi-février et le 11 mars, le cours du blé a repris lors des onze derniers jours environ la moitié de ce qu'il avait perdu. (©Terre-net Média)

Au sujet du maïs, « les courtiers sont concentrés sur les perspectives de semis », a indiqué Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors, avant la publication de données en fin de semaine prochaine. Selon lui, les conséquences des récentes inondations, qui pourraient retarder le travail de la terre, devraient se refléter dans les chiffres. C'est particulièrement le cas pour les Etats de l'Iowa et du Nebraska, très touchés, rappellent les analystes de la maison de courtage Allendale. Ces inondations historiques ont entraîné la mort de plusieurs personnes et causé des dégâts estimés à plus d'un milliard de dollars dans le Nebraska.

Vendredi, le cours du maïs a, dans le même temps, bénéficié d'une annonce du ministère américain de l'agriculture (USDA) portant sur une commande de 300 000 tonnes de maïs à destination de la Chine.

Le blé repart à la hausse

La progression du cours du maïs a nourri celle du blé cette semaine, ont observé plusieurs analystes. Après un plongeon de 19 % entre la mi-février et le 11 mars, le cours a repris lors des onze derniers jours environ la moitié de ce qu'il avait perdu.

Selon un rapport américain publié jeudi, les ventes américaines se sont par ailleurs affichées à 298 600 tonnes lors de la semaine achevée le 14 mars, au milieu d'une fourchette de prévisions de 200 000 à 450 000 tonnes.

Le soja a baissé un peu cette semaine, hésitant au gré des informations publiées au sujet de la guerre commerciale entre Pékin et Washington, tandis que les ventes américaines ont été jugées décevantes. Celles-ci ont atteint 399 500 tonnes, bien en dessous des anticipations, soit entre 600 000 et 1,6 million de tonnes.

Sur le front de la guerre commerciale, les négociateurs américains se rendront une nouvelle fois en Chine les 28 et 29 mars pour tenter de parvenir à un accord avec Pékin, a annoncé jeudi le ministère chinois du commerce. L'issue de ce bras de fer entre les deux plus grandes économies du monde reste pour le moment assez floue, tout comme le sommet politique entre Donald Trump et son homologue chinois, Xi Jinping, dont les contours et le calendrier sont très peu lisibles par les investisseurs.

Le boisseau de blé pour mai a terminé vendredi à 4,6600 dollars, contre 4,6225 dollars vendredi dernier (+ 0,81 %). Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus actif, a clôturé à 3,7825 dollars, contre 3,7325 dollars vendredi dernier (+ 1,34 %). Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a fini à 9,0375 dollars, contre 9,0725 dollars à la clôture vendredi dernier (- 0,38 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous