Chicago Blé et soja emportés par le nouveau variant, le maïs sauvé par les exportations

AFP

Les cours du blé et du soja ont sensiblement reculé vendredi après la découverte d'un nouveau variant du coronavirus, le maïs échappant à ce mouvement grâce à de bons chiffres d'exportation.

BléLa contraction qui a touché blé et soja « ne va pas forcément se poursuivre la semaine prochaine », a prévenu Alan Brugler, pour qui le marché pourrait avoir retrouvé ses esprits lundi. (©Pixabay)

Le blé avait ouvert en baisse de plus de 6 % par rapport au plus haut de neuf ans atteint mercredi (le marché était fermé jeudi à l'occasion de Thanksgiving), après l'annonce de la découverte du B.1.1.529. Ce nouveau variant, identifié pour la première fois en Afrique du Sud, a été baptisé Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui l'a classé dans la catégorie « préoccupant ». Il amène les gens à s'interroger sur la reprise économique l'an prochain », a expliqué Alan Brugler, du cabinet de recherche Brugler Marketing & Management. « Juste au moment où on commençait à se dire qu'on était en train d'en sortir (...), ça recommence », a-t-il ajouté.

Les matières premières, y compris agricoles, étant considérées comme des actifs à risque, des investisseurs ont soldé tout ou partie de leurs positions au profit d'actifs jugés plus sûrs. La faiblesse des volumes d'échanges, liée à cette journée particulière, séance tronquée coincée entre le jour férié de Thanksgiving et un week-end, a accentué la volatilité du marché.

Le maïs a résisté à cette vague de ventes grâce à la publication, vendredi, de chiffres hebdomadaires d'exportation par le ministère américain de l'Agriculture (USDA). Les Etats-Unis ont vendu 1,52 million de tonnes de maïs à l'export durant la semaine achevée le 18 novembre, soit une hausse de 41% par rapport à la semaine précédente. La contraction qui a touché blé et soja « ne va pas forcément se poursuivre la semaine prochaine », a prévenu Alan Brugler, pour qui le marché pourrait avoir retrouvé ses esprits lundi.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a perdu 1,17 % à 8,4025 dollars contre 8,5025 dollars mercredi (le marché était fermé jeudi). Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a terminé en hausse de 1,06 % à 5,9175 dollars contre 5,8550 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a fini en repli de 1,08 % à 12,5275 dollars contre 12,6650 dollars.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP