L’info marché du jour Initialement refusé, un bateau de blé français accepté au déchargement en Égypte

Terre-net Média

L’Egypte avait refusé le déchargement d’un bateau de blé français, à cause de la présence d’ergot au-delà de la limite contractuelle. Après contre-expertise, les autorités égyptiennes ont accepté la cargaison.

Chaque jour, avec «  L'info marché du jour », Terre-net sélectionne pour vous une information sur un fait impactant les cours des céréales et/ou des oléagineux.
Fin février dernier, la France avait remporté la moitié d’un appel d’offres du Gasc (autorité publique d'achat égyptienne). L'Égypte avait ainsi acheté 180 000 t de blé français, soit trois bateaux, sur un total soumis à l’appel d’offres de 360 0000 t.

Arrivé à son port de destination, l’un des bateaux avait initialement été refusé par les autorités égyptiennes, officiellement pour cause de taux d'ergot supérieur à la norme (0,1 % contre la norme de 0,05 %).

Après que le bateau soit resté bloqué plusieurs jours avec son chargement, une contre-expertise a finalement donné le résultat de 0,01 %. L'Égypte a finalement accepté le bateau de blé français.

Cependant, ce dénouement heureux ne fait pas les affaires de la France, qui n’a remporté aucune part du dernier appel d’offres du Gasc. L’Égypte vient d’acheter 240 000 t de blé, en préférant les origines roumaines (180 000 t) et ukrainiennes (60 000 t).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous