L'info marché du jour L’opération « ports morts » : un nouveau coup de massue pour les exportateurs

Terre-net Média

La contestation contre la réforme des retraites dure depuis près d'un mois et demi en France et touche également l'activité logistique du pays, notamment le fret ferroviaire et maritime. La dernière idée en date de la CGT, l'opération « ports morts », pourrait avoir de lourdes conséquences sur les exportations françaises de blé.

L’opération « ports morts » : un nouveau coup de massue pour les exportateurs Les grèves qui perturbent l'activité portuaire pourraient faire perdre des marchés au blé français. (©Terre-net Média)Les exportations de blé dans les ports européens suivent un rythme particulièrement soutenu ces dernière semaines, en s’affichant sur un niveau supérieur de 70 % à celui de la campagne précédente. Les expéditions depuis la France représentent à elles seules 34 % (5,34 Mt) du volume total exporté depuis l'Union européenne (15,72 Mt), ce qui en fait l'origine principale. Mais les problèmes logistiques engendrés par les mouvements de grève depuis le mois de décembre pourraient venir sérieusement perturber la dynamique, et l’inquiétude monte dans la filière nationale.Le cri d’alarme des #céréaliers français https://t.co/LkmZRQmFF1— InVivo Logistique & stockage ???? ??? (@InVivo_Silos) January 22, 2020La CGT a annoncé une opération « ports morts » à compter de ce mercredi, pour une durée de trois jours. Le but de l’action : bloquer les ports maritimes français pour s’opposer...
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous