Chicago Le blé bondit après des prévisions de pluies décevantes aux États-Unis

AFP

Le cours du blé a fortement progressé mercredi à Chicago (+ 3,19 %), les prévisions de pluies dans des zones de production du blé d'hiver aux États-Unis s'étant avérées décevantes. Le cours du maïs est monté tandis que le soja a reculé.

« On anticipait de fortes pluies dans des zones du Kansas, de l'Oklahoma, du Nebraska ou du Texas mais de nouvelles prévisions (mercredi matin) ont annoncé des pluies beaucoup moins étendues », a noté Ryan Ettner de la maison de courtage Allendale. « Le marché continue à faire monter les cours en raison du temps sec dans la région des Plaines du sud et des achats de couverture » de la part de certains courtiers, a aussi indiqué la société CHS Hedging. Par ailleurs, des chutes de neige en début de semaine avaient laissé espérer une protection des sols contre le gel, mais elles « n'ont pas duré, comme depuis le début de l'hiver », a indiqué Dewey Strickler de Watch Market Advisors.

Le cours du maïs a également avancé mercredi « dans le sillage du cours du blé », a commenté Dewey Strickler. Les investisseurs anticipaient également un très bon rapport hebdomadaire sur les ventes à l'étranger attendu jeudi par le département américain de l'agriculture (USDA), les annonces quotidiennes de ventes de maïs s'affichant en grande forme depuis plusieurs jours. Le cours du soja a quant à lui baissé à la veille de la publication d'un autre rapport mensuel de l'USDA sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde.

Allendale suggère que les exportations de soja américain pourraient décevoir, ce que l'USDA « pourrait commencer à reconnaître » jeudi. La météo en Amérique du Sud continuait dans le même temps à capter l'attention des courtiers, des prévisions de un à cinq jours ayant fait état de pluies abondantes dans certaines parties du nord de l'Argentine mais faibles dans le sud du pays. « C'est la première fois depuis longtemps que les prévisions n'ont pas été aussi positives sur cette échelle de temps », a noté Ryan Ettner.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé mercredi à 3,6525 dollars contre 3,6350 dollars mardi à la clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le contrat le plus échangé, a clôturé à 4,6050 dollars contre 4,4625 dollars la veille. Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a fini à 9,8300 dollars contre 9,8625 dollars mardi soir.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous