Chicago Le soja lesté par les tensions entre Pékin et Washington

AFP

Les prix du soja ont été affectés lundi à Chicago par les nouvelles tensions entre Washington et Pékin. Les prix du maïs ont en revanche progressé, en raison notamment des pluies qui ralentissent les moissons dans le Midwest, tout comme les prix du blé.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s'est aggravée lundi avec l'entrée en vigueur de nouvelles taxes douanières américaines sur 200 milliards de dollars de biens chinois.

La Chine devait rétorquer immédiatement avec l'imposition de droits de douane punitifs sur 60 milliards de dollars de biens américains. Surtout, le dialogue semble s'être rompu, Pékin ayant annulé selon le Wall Street Journal la visite d'une délégation de négociateurs chinois prévue cette semaine à Washington. « Les courtiers y voient le signe que les négociations commerciales sont vraiment prêtes à capoter », a souligné Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Une mauvaise nouvelles pour les producteurs américains de soja, qui écoulent habituellement un tiers de leur récolte en Chine mais font face depuis juillet à une taxe à l'importation de 25 % imposée par Pékin.

Dans le même temps au Brésil, principal concurrent des États-Unis sur le marché mondial du soja, « les semis ont débuté sur leur rythme le plus rapide en cinq ans », a remarqué Joe Lardy de CHS Hedging. « A la faveur de bonnes pluies, les agriculteurs sont incités à avancer rapidement », a-t-il souligné.

Aux États-Unis, l'arrivée de précipitations dans le Midwest et dans le centre du pays, ralentit en revanche les moissons du maïs, faisant monter les prix, a indiqué Dewey Strickler.

Les cours de la céréale sont aussi aidés selon lui par la publication vendredi d'un rapport montrant que le nombre total de bovins à l'engraissement était, au 1er septembre, supérieur de 5,9 % par rapport à l'an dernier. « Ce qui signifie que la demande en maïs pour l'alimentation du bétail va augmenter », a estimé M. Strickler. En l'absence de nouvelles informations, les cours du blé ont surtout suivi ceux du maïs.

« Les États-Unis ayant raté plusieurs appels d'offre récemment, on manque un peu de matière pour vraiment faire monter les prix », a souligné Joe Lardy. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé lundi à 3,6050 dollars contre 3,5725 dollars vendredi dernier. Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,2700 dollars contre 5,2175 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour novembre, également le contrat le plus échangé, a terminé à 8,4100 dollars contre 8,4725 dollars vendredi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous