Euronext Les céréales également affectées par les inquiétudes liées au coronavirus

AFP

Les prix des céréales étaient affectés, lundi après-midi, comme la Bourse dans son ensemble, par les inquiétudes liées à l'épidémie de coronavirus.

En préouverture de la Bourse de Chicago, les cours des céréales se repliaient très nettement, « illustration de la crainte des opérateurs quant à un ralentissement économique majeur », soulignait le cabinet Agritel. En matière d'achats, un appel d'offres occupait l'actualité, celui de l'Arabie saoudite, qui a finalement acheté 900 000 tonnes d'orge d'origine optionnelle, notait le cabinet Inter-Courtage, qui tablait sur des marchandises originaires de l'UE, de l'Australie, des États-Unis, de l'Amérique du Sud ou de la mer Noire.

Peu avant 14h00 (13h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier reculait de 2,75 euros sur l'échéance de mars à 192,75 euros et de 2,50 euros sur l'échéance de mai à 192,25 euros, pour un peu plus de 25 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 1,75 euro sur l'échéance rapprochée de mars à 170,25 euros, et de 1,50 euro sur l'échéance de juin à 175,25 euros, pour plus de 700 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous