Sur Euronext Pression persistante sur les cours des céréales

AFP

Les prix du blé étaient toujours orientés à la baisse, jeudi à la mi-journée, après avoir flambé ces dernières semaines et au lendemain d'une journée de stabilisation des cours.

« Les retours des prix sur les zones de support et sur des valeurs au plus bas depuis le début août suscitent ainsi de l'intérêt des acheteurs dans un contexte européen où les récoltes sont en repli », indiquait le cabinet Agritel, pour expliquer l'accalmie de mercredi.

La parité euro/dollar est revenue à un niveau pénalisant à l'exportation pour les marchandises européennes. Côté russe, les exportations de céréales atteignaient 7,8 millions de tonnes mercredi, un rythme frénétique (+ 41,8 % par rapport au même moment l'an dernier, selon le cabinet Inter-Courtage), la faute peut-être aux rumeurs de restrictions des exportations russes pour compenser la baisse de récolte par rapport à l'an dernier, même si elles ont été démenties depuis par le ministre de l'agriculture.

Peu avant 12 h 45 (10 h 45 GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait de 1,25 euro sur l'échéance de septembre à 203,75 euros et de 1,50 euro sur celle de décembre à 205,25 euros, dans un marché un peu plus calme que ces derniers jours, avec près de 8 500 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, reculait aussi, notamment sous la pression des bons chiffres de rendements en provenance des Etats-Unis, perdant 50 centimes d'euro sur l'échéance de novembre à 185 euros et 75 centimes sur celle de janvier à 186,25 euros, pour un peu plus de 200 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous