Sedima Conjoncture du 1er semestre : la machine agricole retrouve le moral

Terre-net Média

Au premier semestre, le moral des distributeurs remonte par rapport à l'an dernier, estime le Sedima. Il est porté par une forte reprise des immatriculations en France (+ 43 % par rapport à 2018). Les perspectives pour 2019 sont donc optimistes.

La conjoncture porte le marché du machinisme agricole qui reprends des couelursLe marché du machinisme agricole reprend des couleurs selon le Sedima. (©Terre-net Média) 

Grâce à une enquête réalisée auprès de ses adhérents, le Sedima estime plutôt bonne la conjoncture du premier semestre 2019 pour l'agroéquipment. En matériels neufs et d’occasion, les croissances sont estimées entre + 7,5 et + 8,5 % pour les prises de commandes de matériels neufs et entre + 4,5 et +5,5 % pour les matériels d’occasion par rapport à la même période l’an passé. L'augmentation est de + 5,5 à + 6,5 % pour le chiffre d'affaires pièces magasin et de + 6,5 à + 7,5 % pour les prestations SAV à l’atelier

Selon le Sedima : « l’activité machinisme agricole est bien orientée sur le 1er semestre 2019 pour la grande majorité des secteurs d’activité (grandes cultures, polyculture-élevage, viti-viniculture) ». Et en effet, « la France apparaît comme l’un des pays ayant enregistré l’augmentation la plus notable du nombre des immatriculations de tracteur durant le premier trimestre 2019 », déclarent nos confrères de materielagricole.info. Les immatriculations de tracteurs agricoles bondissent de 43 % sur le premier semestre 2019 avec 5 716 tracteurs immatriculés contre 3 994 l'an dernier sur la même période.

Toutefois cette augmentation est à relativiser car la progression n'est que 12 % sur les 12 derniers mois, d'après les chiffres de Axema Diva (datés de fin mai 2019). De plus, dans le même temps, les stocks de matériels neufs et d’occasion sont en progression pour les concessionnaires comparé au 1er semestre 2018.

Pourtant le moral des distributeurs du machinisme agricole est bon pour 45 % d'entre eux tandis qu'il est moyen pour 48 % d'entre eux. Ces bons chiffres de doivent pas faire oublier les principales préoccupations des distributeurs qui sont : le recrutement, la trésorerie, l’évolution des marchés, des ventes et des entreprises et les relations avec les fournisseurs. 

27 % des concessionnaires  dans le secteur des grandes cultures estiment également que le moral de leurs clients est bon ou très bon. Ce chiffre atteint 45 % pour la polyculture-élevage, 44 % pour les équipements d’élevage et plus de 60 % pour la viti-viniculture. En grandes cultures, près de 60 % des répondants jugent le moral de leurs clients plutôt moyen.

Les perspectives du marché du machinisme agricole pour second semestre 2019 sont plutôt positives sur l’ensemble des secteurs d’activité. Le Sedima attend toutefois un ralentissement du rythme de progression pour l’ensemble des services proposés par les entreprises de distribution de matériel agricole (taux de croissance compris entre + 2 à + 5 %).  


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous