Paroles de lecteurs L'évolution de la taxation du GNR vous pompe l'air !

Terre-net Média

Ça carbure chez les lecteurs de Terre-net au niveau des réactions à la réforme de la taxation du GNR ! Rien d'étonnant avec les contraintes administratives supplémentaires et surtout l'impact sur la trésorerie des exploitations, qui va aggraver encore un peu plus les difficultés financières de bon nombre d'agriculteurs...

paroles de lecteurs modification taxation gnr « L'État croit qu'on a des planches à billets sous nos hangars ?! », ironise Réaliste. (©Terre-net Média)

Il y a quelques semaines, dans l'article "Filière betteravière − Syndicalisme et coopération en pleine thérapie de couple", Réaliste a posté un message qui, reconnaissait-il, « n'avait rien à voir avec le sujet » :

« Regardez de près la réforme du GNR pour les agriculteurs. Il faudra payer ce carburant au même prix que le gasoil normal. Et après, on sera remboursé, ou pas... Pour 10 000 l, ça fera 4 000 € + la TVA de trésorerie supplémentaire à sortir !! L'État croit qu'on a des planches à billets sous nos hangars ?! » 

Ce post a cependant fait immédiatement réagir Cabeillade :

« Alors qu'il n'arrête pas de dire depuis le début que rien ne changera, le gouvernement essaie vraiment de nous détruire par tous les moyens. Je crois que ça devient assez clair !! On n'est pas loin de parler de quotas de gasoil par exploitant agricole. C'est incroyable !!! Les paysans, qui survivront à ça, sont vraiment très forts... »

Impossible de « sortir toute cette trésorerie » !

Réaliste précise : « J'ai appris la mesure aujourd'hui par le mail d'information hebdomadaire de la DDT. J'en suis resté sur les fesses comme toi puisque les politiques nous chantent depuis le début que l'agriculture n'est pas concernée. Comment va-t-on faire pour sortir encore toute cette trésorerie ? Ma ferme aujourd'hui rentable sera en grand danger d'ici deux à trois ans maximum... »

Cabeillade, qui n'a non plus « la tréso pour dégager des sommes pareilles » lance : « On ne va tout de même pas faire des prêts court terme pour acheter du gasoil ? »

Réaliste répond : « Il y a l'avance pour ne pas voir la hausse jusqu'en 2022. Et après ? Une augmentation d'un coup et plein pot avec une taxe qui ne sera pas remboursée en cas d'arrêt d'activité puisque le remboursement de l'année X sert à épurer l'avance de l'année X-1. De toute façon, 2022, c'est demain et en plus, la consommation de GNR va augmenter avec la suppression du glyphosate. Et dans deux ans, ne rêvons pas, l'agriculture n'ira pas mieux et nos trésoreries d'exploitation non plus. Et une fois que l'on paiera le gasoil non routier au prix du blanc, on aura une suppression progressive du remboursement. Sinon, quel intérêt ? Donc, dans 6-7 ans, on se retrouve avec du gasoil rouge à 1,46 €. Une chose est sûre, avec les ZNT + le glyphosate + le GNR, après 2022, je suis rayé de la carte ! »

« On ne fera pas de vieux os dans le métier »

Cabeillade : « Quand je me suis installé il y a trois ans, je sentais bien que ça allait être difficile de faire de vieux os dans le métier mais, au rythme où l'État enchaîne ses réformes débiles, je me demande si je vais passer la décennie. C'est quand même hallucinant que personne ne réagisse (...) ! »

Chrislait intervient : « Quand je vois que le GNR coûtera 1,50 €/l d'ici deux ans, je me dis que mon projet, de mettre toute la ferme en herbe, a tout son sens. Et pas de problème de ZNT ! Certes je produirai moins, mais j'aurai aussi beaucoup moins de charges. Il va falloir que je regarde ça de très très près... »

gus ironise : « Nos politiques veulent nous faire revenir à la traction hippomobile ! Les écolos vont être contents mais pas les antispécistes !! »

Pipo, lui, déclare ne s'être jamais fait d'illusion : « Dès l'invention du GNR, il était voué à disparaître. » « Au moins, on pourra faire le plein de la voiture aux frais de la ferme ! », s'amuse-t-il.

« J'ai toujours rien compris »

Cet aparté n'a pas échappé à la rédaction de Terre-net qui a creusé le dossier et réalisé, pour apporter des réponses aux lecteurs ci-dessus, l'article : GNR − L’évolution de la taxation va impacter la trésorerie des agriculteurs. Lequel a suscité, lui aussi, des réactions de leur part.

Pour autant Sanglier72 n'a « toujours rien compris » et Jonathan le « rassure » car « lui non plus ».

The germs rétorque : « Ce n'est pas compliqué ! Sors ton chéquier, tu vas payer !! »

« Ce n'est pas compliqué : nous allons encore payer ! »

Et Nch de plaisanter : « Même si on revenait à la traction animale, le gouvernement serait capable d'inventer une nouvelle taxe sur les émissions polluantes du bétail. Comme disait Coluche : « L'énarque, c'est un gars que tu lui donnes le Sahara à gérer, au bout de quelques mois, il faut qu'il achète du sable ! (...) »

Cabeillade s'en mêle : « Encore une nouvelle réforme qui va nous faire perdre du temps à gratter du papier pour aller mendier quelques euros plutôt que nous laisser faire notre métier... »

Cet article a été également très commenté sur Facebook. Découvrez quelques-unes des 28 réactions qu'il a provoquées :

posts facebook evolution taxation gnr (©Page Facebook de Terre-net)

L'État « érige des murs » de contraintes

Chrislait acquiesce : « Les gens qui ont créé Chorus pro sont des esprits malades !! J'ai fait la demande de remboursement de TICPE en septembre 2019. J'ai passé trois heures pour une douzaine de factures à tout scanner, enregistrer, renommer, dans l'ordre et une par une car pas le droit à l'erreur !!! Il m'a fallu attendre trois mois pour voir la couleur de mon argent. La personne que j'avais eu avant au téléphone m'avait dit : "si vous n'avez pas de virement en décembre, vous devrez attendre avril ou mai 2020". Bref, un beau bordel... »

Terminé : « L'administratif, les lois plus dingues les unes que les autres : un système où chaque entreprise dépense toute son énergie et beaucoup de temps, donc de l'argent, ce qui l'empêche de se concentrer sur le vrai travail et les objectifs à atteindre. La croissance de la France est freinée par toute cette paperasse. (...) La seule réponse des politiques : "on va faire une avance de trésorerie". Déjà que l'ATR de la Pac a été un véritable fiasco ! Au lieu de tendre les bras à l'agriculture, le président et le ministre érigent des murs devant nous et font preuve de moins en moins de bon sens. Les contrôles s'intensifient et notre liberté s'amenuise un peu plus chaque jour. »

Des arguments qu'associationtroisvallees résume en une phrase dans le commentaire qu'il a écrit sous le nouvel article paru mercredi dernier "Réforme de la TICPE −  Quel impact sur le GNR agricole ?" : « Une usine à gaz comme seuls les technocrates savent en faire ! »

Quand à tintin, il n'utilise que trois mots : « La simplification administrative !! » 

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous