Immatriculations tracteurs agricoles Quel fabricant a immatriculé le plus de tracteurs en France en 2018 ?

Terre-net Média

La première place du podium des parts de marché change pour les constructeurs de tracteurs agricoles en 2018. Toutefois, l’écart entre les deux premières marques est minime. La bataille ne fait donc que commencer entre ces deux leaders. Complété le 10/01/2018.

En 2018, John Deere perd sa place de leader des parts de marché des immatriculations en FranceEn 2018, John Deere perd sa place de leader des parts de marché des immatriculations en France (©Terre-net Média ) 

Terre-net divulgue comme chaque année depuis plus de 10 ans maintenant, les estimations de parts de marché des tracteurs agricoles standards et spécialisés en France en 2018. Nouveauté cette année, les chiffres sont calculés directement à partir du fichier officiel du SIV (Système d’immatriculation à vie) du ministère de l’intérieur. (Voir l’encadré méthodologie pour plus d’informations).

Parts de marché tracteur 2018 FranceParts de marché tracteur 2018 France (©Terre-net Média) 

Complément du 10/01/2018 : À noter que Axema, le syndicat des constructeurs de tracteurs, utilise une méthode de traitement du fichier du ministère différente. Il annonce John Deere toujours en tête avec une part de marché de 18,5 % et New Holland en seconde position avec 18,2 %.

New Holland

Pour la première fois depuis très longtemps, c’est New Holland qui prend la première place du podium des parts de marché tracteurs en France. La progression de plus de 4 points entre 2017 et 2018 est spectaculaire et fortement aidée par les tracteurs spécialisés. 

John Deere

En 2018, la marque perd la première place du podium, qu'elle occupait depuis plus de 12 ans. Toutefois la marque ne démérite pas et perd la pole position sur le fil du rasoir, malgré un progression de presque 1 %. À noter que si l'on écarte les tracteurs spécialisés, John Deere aurait sûrement conservé sa place de leader.

Fendt

La marque bavaroise continue sa progression. Pour rappel, Fendt ne faisait que 8,1 % de parts de marché en France il y a 10 ans.

Claas

La marque des tracteurs fabriqués au Mans (Sarthe) augmente de 0,6 % et continue une remontée lente mais régulière.

Massey Ferguson

La marque de Beauvais (Oise) enregistre cette année un recul, qui la repositionne au niveau de 2016.

Case IH

La marque amorce un retour avec une progression de 1,5 % de part de marché. Cela est plutôt un soulagement pour le fabricant car la chute a été amorcée il y a plus de cinq ans maintenant.

Valtra

La marque finlandaise du groupe Agco gagne presque 0,6 % de part de marché depuis l’an dernier et revient à 6,6 % de parts de marché tracteurs, égalant ainsi son record historique en France de 2016.

Kubota

Après plusieurs années de croissance en France, la marque enregistre un recul technique de plus de 3 %. En effet, malgré une progression des ventes du réseau de distribution, des retards de livraison sur les séries M7, M4 et MGX ont pénalisé les immatriculations. De plus, la marque confirme avoir sur-immatriculé des tracteurs en décembre 2017 augmentant artificiellement la part de marché de l'an dernier.

Deutz-Fahr

La marque connaît une diminution de 0,7 % de part de marché, ne profitant pas de la reprise du marché en tracteurs d'élevage.

Same

L’autre marque du groupe SDF descend à 1,7 % de part de marché, handicapée par des retards de livraison CVT et un manque de vente des modèles Explorer, pourtant fer de lance de la marque.

Landini et McCormick

Les marques continuent la descente dans les volumes d'immatriculations. La fin d'année a été marquée par un retard de livraisons sur les tracteurs spécialisés ce qui explique une partie de ce recul. À noter également un grand portefeuille de commandes prises depuis septembre 2018, qui devrait donc logiquement revenir à la normale pour l'année 2019.

Méthodologie

Les immatriculations brutes issues du fichier officiel du SIV du ministère de l’intérieur sont filtrées pour ne conserver que les machines neuves de plus de 50 ch de la catégorie des tracteurs agricoles. Les chenillards, quads ainsi que les fabricants de télescopiques sont exclus pour avoir une estimation la plus fine possible du marché du tracteur.

D’autres chiffres peuvent circuler, mais les chiffres publiés par Terre-net sont les seuls à avoir été retravaillés de manière indépendante par MDS (Média data services), filiale du groupe de presse NGPA (Nouvelle génération de presse agricole) éditrice de Terre-net.

Nous n’avons retenu dans cet article que les marques dont la part de marché est supérieure à 0,8 % pour gagner en lisibilité.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous