Journée mondiale de l'eau Une ressource au cœur de la transformation écologique

Terre-net Média

En 1992, l’assemblé générale des Nations Unies déclarait le 22 mars « Journée mondiale de l'eau », chaque année à compter 1993. Aujourd’hui, presque 30 ans plus tard, où en sommes-nous ? Entre sécheresses estivales, inondations hivernales et changement climatique, le Centre d’information sur l’eau nous incite à revoir nos façons de produire et consommer l’eau.

Centre de traitement des eaux usées« La réutilisation des eaux usées (REUT) permettrait de réduire les prélèvements d’eau douce pour certains usages. » (©Michal Jarmoluk de Pixabay)

Comme chaque année depuis 1993, ce 22 mars journée mondiale de l’eau, nous incite à faire le point sur notre consommation. Le Centre d’information sur l’eau nous rappelle que « l’eau est une ressource essentielle, au cœur des enjeux de la transition écologique ». Entre « épisodes répétés de sécheresse ou de précipitations violentes, le changement climatique, combiné à l’évolution de nos usages de l’eau et à la croissance démographique, nous incite à revoir nos façons de produire et consommer l’eau. »

89 % des Français « interrogés dans le cadre d’une enquête menée par Kantar pour le Centre d’information sur l’eau, se disent attentifs aux quantités d’eau consommées ». Plus de la moitié des répondants souhaitent « une consommation plus raisonnée de l’eau » afin de « protéger l’environnement ». Pour aller un plus dans le détail, « 31 % surveillent leur consommation d’eau pour contribuer à la préservation des ressources en eau en France », et « 26 % pour la sauvegarde de la planète ».

Une « économie circulaire » de l’eau

Raisonner sa consommation en eau, c’est bien mais c’est insuffisant. Le Centre d’information sur l’eau explique que « la réutilisation des eaux usées (REUT) permettrait de réduire les prélèvements d’eau douce pour certains usages. » Ce procédé « consiste à traiter puis à réutiliser les eaux usées. » Elles pourraient, par exemple, servir à « lutter contre les incendies, arroser les espaces verts, produire du biométhane, nettoyer les installations industrielles… »

Cette « eau issue du recyclage » pourrait également être précieuse pour le monde agricole. En plus de « recharger les nappes phréatiques » si besoin, elle servirait à « irriguer les cultures, avec à la clef une source d’économie pour l’agriculture et l’utilisation d’eaux enrichies en nutriments. »

En savoir plus sur l’utilisation des eaux usées en agriculture

Retrouvez une sélection d’articles parus sur Terre-net :

Quel avenir pour la réutilisation des eaux usées traitées ?

Le vrai du faux sur la réutilisation des eaux usées traitées

Olivier Gaudino, agriculteur : « la ressource en eau usée traitée est gratuite »

Plan de relance et irrigation

Quelles sont les autres pistes pour une meilleure consommation d’eau du secteur agricole ?

Julien Denormandie veut « simplifier » les constructions de retenues d'eau

- Soutenir l'irrigation pour adapter l'agriculture au réchauffement climatique

- Focus sur l’aide pour l’adaptation au changement climatique


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous