Récoltes de maïs, betteraves, semis... Des conditions de travail atypiques cet automne à cause de la pluie

Terre-net Média

Deux mois de pluie quasiment interrompue... Après la sécheresse de l'été, l'automne 2019 s'avère très pluvieux sur la quasi-totalité des régions françaises. L'excédent pluviométrique atteint les 50 à 70 % sur les régions de l'ouest et du sud-est. Les travaux des champs, que ce soit de récolte ou de semis, s'en trouvent fortement perturbés et inquiètent les agriculteurs, qui partagent leurs déboires sur les réseaux sociaux.

Depuis le 20 septembre, la pluie n'en finit pas de tomber sur la France ! Après plusieurs mois de sécheresse, elle était bienvenue mais désormais, elle est trop abondante. La Chaîne Météo indique que « sur l'automne météorologique, les régions proches de la Manche, la Nouvelle-Aquitaine et les régions du sud-est présentent un excédent pluviométrique supérieur à 50 % et dépassant parfois les 70 % en Normandie, sur le sud de la Nouvelle-Aquitaine ou en Provence ».

Face à cet excès d'eau, les champs se retrouvent à de nombreux endroits inondés, rendant difficiles les travaux de récolte des cultures encore en place. C'est notamment le cas du maïs grain ou des betteraves. Machines embourbées, maïs germés sur pied, les agriculteurs doivent faire face à des conditions de travail atypiques cette année... 

Après les récoltes, place aux semis. Le gel de cette semaine a offert une fenêtre d'action pour les agriculteurs. Pour essayer de finir avant le retour de la pluie, l'entraide entre voisins et le travail de nuit sont des solutions fréquemment adoptées.

Pour optimiser les semis tardifs de céréales, quelques adaptations techniques sont à prendre en compte, explique Arvalis-Institut du végétal. 

Pour les protéagineux d'hiver, Terres Inovia indique qu'ils peuvent être semés jusque début voire mi-décembre selon les secteurs.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous