Suite reportage chez S. Pieters (76) Andainage du colza avant récolte : quel verdict ?

Terre-net Média

À cause de conditions climatiques chaotiques, Stanislas Pieters s'est fait un peu dépassé par les matricaires et laitrons dans sa parcelle de colza cette année. Afin de limiter les impuretés dans les grains, il a choisi de tester la pratique de l'andainage avant récolte. Quel est son verdict après la moisson ?

C'est la première fois, cette année, que Stanislas Pieters, agriculteur près d'Illois en Seine-Maritime, a recours à l'andainage du colza avant récolte. Il nous donne son retour après moisson.

Nous avions suivi ce chantier d'andainage début juillet. Retrouvez-le en images et vidéos
>> Reportage chez S. Pieters (76) - L'andainage avant récolte, une pratique bien utile dans certaines situations

La pratique semble très intéressante en cas de culture envahie par les adventices. « Nous avons pu récolter un grain parfaitement sec (7 % d'humidité) et les saletés ne sont pas montées dans la trémie (3 % d'impuretés) », témoignage son fils, Alexandre Pieters, qui vient d'avoir son Bac et entend poursuivre par un BTS agricole en septembre. « L'ensemble des ramifications ont été récoltées à maturité. »

À noter : « quelques bourrages avec la moissonneuse-batteuse lorsque l'andain est dans les passages de traitement ». Mais globalement, père et fils sont plutôt satisfaits du résultat. Côté rendements, la parcelle affiche une moyenne de 31 q/ha : « décevant par rapport aux campagnes précédentes, mais plutôt bon finalement vu l'année », ajoute Alexandre Pieters.

Retrouvez le chantier de récolte, filmé par Alexandre Pieters :

Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous