; Levée de fonds de 16 millions d'euros par Elicit Plant

Protection des plantes Elicit Plant lève 16 millions d'euros contre le stress hydrique des plantes

Terre-net Média

Basée en Charente, l'agri-biotech française Elicit Plant, spécialisée dans la résistance au stress hydrique, annonce avoir levé 16 millions d’euros lors d’un tour de financement de Série A. Elle cherche ainsi à accélérer le développement et la commercialisation de sa technologie innovante à base de phytostérols végétaux en France et à l'international.

Jean-François Déchant et Aymeric MolinJean-François Déchant et Aymeric Molin, respectivement président/cofondateur et directeur d'Elicit Plant. (©Elicit Plant)

Née en 2017 au cœur d'une ferme de précision charentaise, Elicit Plant entend aujourd'hui « devenir le champion français de la transition écologique pour l’agriculture et répondre aux défis mondiaux de l’impact des sécheresses sur les grandes cultures ».

Accélérer la commercialisation à l'international

Avec cette levée de fonds de 16 millions d'euros, l'entreprise, qui dispose aussi d'une filiale à Sao Paulo (Brésil), veut « accélérer la commercialisation de ses produits en France ainsi que sur plusieurs marchés cibles en Europe, en Amérique du Sud, et à terme en Amérique du Nord ».

Pour rappel, « la solution mise au point à base de phytostérols végétaux stimule naturellement le métabolisme des plantes de sorte que leur besoin en eau diminue, permettant une meilleure résistance au stress hydrique. Les essais en plein champ ont mis en évidence un gain de rendement pouvant aller jusqu’à 20 % et les effets sur la réduction du stress hydrique ont été validés par des instituts de recherche indépendants français et internationaux, ainsi que par des distributeurs ».

Elicit Plant a reçu en avril 2021 l'autorisation de mise sur le marché par l'Anses de ses deux premiers produits BEST-a pour les cultures de maïs et de soja. Les fonds levés permettront également de « consolider la plateforme scientifique, d'étendre les laboratoires de recherche et de diversifier la gamme de produits afin d'adresser de nouvelles cultures ».

L'opération de levée de fonds se compose « d’une partie en capital, menée par Sofinnova Partners, avec le soutien du fonds ECBF, du fonds French Tech Seed géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir et des investisseurs historiques, Aquiti Gestion via son fonds NACO et Crédit-Agricole Charente Périgord Expansion. Une seconde partie du financement est apportée par un pool bancaire et des programmes d’accompagnement de la Région Nouvelle Aquitaine et de Bpifrance ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média