L'actu de Terres Inovia Forte pression de pucerons cendrés dans le Sud-Ouest : soyez vigilants

Terre-net Média

Depuis le début du mois de mai, la présence de pucerons cendrés progresse dans les parcelles de colza du Sud-Ouest. Ces ravageurs peuvent provoquer des dégâts par avortement et échaudage. Terres Inovia recommande donc d'être vigilant.

La présence de pucerons cendrés s’est intensifiée depuis le début du mois de mai dans le Sud-Ouest et l’observation des parcelles témoigne d’un niveau de présence le plus souvent très supérieur au seuil d’intervention. Avec les températures à la hausse, les colonies de pucerons cendrés peuvent proliférer et évoluer en « manchons » le long des hampes florales et provoquer alors des dégâts par avortement de fleurs et échaudage.

Observer les parcelles pour évaluer le niveau de pression

Généralement les pucerons restent plus présents en bordure qu’au cœur des parcelles, une intervention de bordure pourra alors suffire pour limiter la progression des pucerons. Lorsque le seuil est dépassé, et que l’action des auxiliaires (pucerons momifiés) n’existe pas ou est insuffisante, un traitement sera conseillé.

Lorsque les colonies évoluent en manchon, il devient plus difficile de limiter l’infestation de la parcelle, une seule application risque alors de ne pas être suffisante. Il faut donc agir rapidement au risque de devoir repasser.

En pratique

- Procéder à des comptages pour évaluer le nombre de colonies/m² sur les bordures et observer également l’intérieur de la parcelle. Vérifier également la présence des auxiliaires et/ou de leur action (pucerons momifiés).

- Respecter le seuil d’intervention : 2 colonies/m² à ce stade de la culture. Les produits utilisés devront avoir la mention abeilles et être utilisables en période de production d’exsudats (et floraison sur les quelques parcelles où les dernières fleurs sont encore présentes). Seulement 2 pyréthrinoïdes sont utilisables : Mavrik flo et Karate Zeon.

Spécialité commercialeSubstance activeDAR (nombre de jours)Mention abeilles
Karaté ZéonLambda-cyhalothrine35Oui
Mavrik floTaufluvinalate28Oui

Ces deux produits présentent des niveaux d’efficacité comparables et globalement corrects, pouvant toutefois se montrer insuffisant, a fortiori sur des parcelles déjà bien infestées, auquel cas un second passage peut s’avérer nécessaire.

Il est donc important d’intervenir suffisamment tôt, sur des populations encore peu développées, et seulement sur les bordures si les pucerons n’ont pas encore progressé vers le cœur de la parcelle. Dans les situations très infestées, manchons fréquents en bordure et dans la parcelle, l’efficacité d’une application devrait être très limitée. L’utilisation d’un mouillant doit permettre d’améliorer l’efficacité. Et il est important de prendre en compte le DAR (délai avant récolte) du produit, pour faire votre choix en fonction de la date présumée de récolte.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous