; Semer du colza en 2022 ? Terres Inovia donne des éléments de réflexion

L'actu de Terres Inovia Volatilité et rentabilité : le colza a toujours sa place dans les assolements

Terre-net Média

Alors que les réflexions concernant les futurs assolements débutent, la forte volatilité du prix des graines et des intrants pose question et peut constituer une perte de repères pour les agriculteurs. Dans ce contexte, les fondamentaux d’une rotation équilibrée ne semblent pas remis en cause pour la prochaine campagne, selon Terres Inovia. Détails.

Champs vue aériennePensez-vous semer du colza en 2022 ? Vous pouvez partager votre avis dans les commentaires de l'article. (©Pixabay)

La plupart des cultures bénéficient à l’heure actuelle de prix de ventes très élevés. Mais dans le même temps, le niveau des charges opérationnelles est en hausse, notamment en raison de l’augmentation très forte du prix des engrais azotés. 

Une estimation de la marge brute dans un contexte classique et dans le contexte de prix élevé actuel a été réalisé par Terres Inovia pour différentes cultures dans l'est de la France. Cette simulation dépend beaucoup du choix des hypothèses et donne une vision à un instant t.

Néanmoins, elle illustre que malgré les fortes fluctuations actuelles, les niveaux de rentabilités des principales cultures sont finalement assez proches et se maintiennent dans les mêmes proportions qu’avant la hausse des prix et des charges. La rentabilité doit donc avant tout se raisonner à l’échelle de la rotation et dans ce contexte porteur, le colza a des atouts à faire valoir dans les assolements et les rotations.

Marge brute estimée de plusieurs cultures pour des rendements et des apports d’azote moyens dans l’est de la FranceMarge brute estimée de plusieurs cultures pour des rendements et des apports d’azote moyens dans l’est de la France (©Terres Inovia)

Le prix des graines et des engrais sont estimés à partir des cotations au 04/05/2022. Le prix de l’azote a été fixé à 0,7 €/kg N en année type 2021 (niveau bas) et 2 €/kg N pour cette année. Les charges opérationnelles incluent semences, interventions phytosanitaires, engrais (hors P et K) et séchage selon cultures.

Un effet précédent positif du colza renforcé au niveau économique

Effet précédent positif du colza renforcé au niveau économique, par rapport à un précédent bléEffet précédent positif du colza renforcé au niveau économique, par rapport à un précédent blé (©Terres Inovia)

Calculs basés sur un gain de rendement de 5,7 q/ha et une dose d’azote réduite de 25 Kg N/ha (Références nationales compilées par Terres Inovia)

Sur le plan agronomique, les atouts du colza sont bien connus : restitutions en azote, potasse et soufre, coupure dans le cycle des maladies des céréales, réduction du risque mycotoxine (notamment dans les céréales) … Par ailleurs, à l’échelle du système, le colza joue un rôle important dans la maîtrise des adventices, notamment des graminées.

Des incertitudes pour les prochaines récoltes

Les incertitudes géopolitiques et économiques pour les récoltes 2022 et 2023 restent nombreuses à l’heure actuelle. Dans ce contexte, une rotation équilibrée et diversifiée s’avère essentielle. D’autant qu’avec l’envolée des coûts des engrais et des prix des graines, les effets précédents des oléo-protéagineux ont un impact fortement renforcé.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média