L'actu de Terres Inovia Reconnaître le bon stade pour anticiper la protection sclérotinia

Terre-net Média

Repérer le stade F1 (50 % des plantes avec une fleur ouverte) est la meilleure méthode pour ne pas passer à côté du positionnement optimal de la protection fongicide sclérotinia situé au stade G1 (10 premiers siliques formées de moins de 2 cm) si celle-ci est nécessaire.

Stades F1 et G1 du colzaEn cas de variabilité intra-parcellaire, c'est le stade majoritairement représenté au sein de la parcelle qui doit être retenu. (©Terres Inovia)6 à 12 jours selon les conditions météo séparent les stades F1 et G1 du colza, soit environ 100°C en base 0. Terres Inovia rappelle quelques points de vigilance pour bien repérer ces stades.

Prendre en compte la variabilité de stade

Il est recommandé de déterminer le stade de chacune de vos parcelles. Cette variabilité inter-parcellaire est non seulement liée à des différences variétales mais également à des problématiques ravageurs (altises, charançons) et/ou au contexte pédoclimatique (exposition, asphyxie racinaire, type de sol, gel tardif). Cette variabilité de stades peut également exister au sein d'une même parcelle. Dans ce cas, c'est le stade majoritairement représenté au sein de la parcelle qui doit être retenu.

Observer le stade de la variété d'intérêt uniquement

Pour lutter contre les méligèthes, le mélange avec une variété haute et précoce à floraison peut être utilisé. Pour déterminer précisément le stade de la variété que l'on souhaite protéger contre le sclérotinia, il faut éviter de comptabiliser ces plantes pièges, de fait plus précoces.

Identifier les stades F1 et G1 : conseil pratique

Règle pour identifier les stades F1 et G1 du colzaRègle pour identifier les stades F1 et G1 du colza. (©Terres Inovia) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous