L'actu de Terres Inovia Réussir l'installation du tournesol, c'est essentiel !

Terre-net Média

Le semis est une étape cruciale pour la culture de tournesol. Une levée régulière et rapide permettra de réduire le risque face aux différentes attaques de ravageurs.

Tournesol Semer le tournesol dès que les conditions s'y prêtent. (©Terre-net Média) Soigner le semis est essentiel pour la culture du tournesol. Il convient de le réaliser dans un sol réchauffé à 8 °C, à 5 cm de profondeur. L’objectif est d’avoir une levée régulière et rapide pour réduire le risque d’attaque des oiseaux, des limaces et des ravageurs du sol. Un semis réussi avec un semoir monograine permet de maîtriser le peuplement et d’assurer une levée homogène. L’objectif est d’obtenir un peuplement de 5 à 7 pieds/m² bien réparti et homogène en stade. L’expérience montre que la qualité du peuplement conditionne en grande partie le potentiel de rendement de la parcelle.

Gare aux oiseaux… et aux limaces

Même si les dégâts d’oiseaux à l’implantation ont été limités au cours des deux dernières campagnes, il ne faut pas baisser la garde. Une surveillance régulière des parcelles, si possible quotidienne, du semis à la levée de la culture permet de repérer la présence des oiseaux et d’évaluer l’ampleur des dégâts potentiels. On peut ainsi mettre en place des systèmes d’effarouchement et décider rapidement s’il est nécessaire de sur-semer ou non. Pour limiter le risque d’attaque, il faut déjà s’assurer que les rangs de semis sont bien refermés. On sait également que des semis groupés de tournesol et de maïs à l’échelle d’un territoire tendent à limiter la pression exercée par les oiseaux. Enfin, plusieurs leviers de lutte sont à l’étude comme le passage de herse étrille après le semis pour masquer les rangs, l’utilisation de répulsifs ou le semis dans un couvert végétal mort.

Le tournesol est également très appétent pour les limaces. Les attaques sur graines en cours de germination peuvent compromettre le peuplement de la culture. Dans les parcelles à risque, une protection au semis est recommandée. Les tours de plaine pour surveiller les oiseaux doivent aussi être l’occasion de regarder si les limaces sont actives et préjudiciables pour, le cas échéant, assurer la protection de la culture.

Maîtriser les adventices 

Le tournesol est moins sensible que d’autres cultures à la concurrence des adventices. Toutefois, il faut viser une bonne gestion pour limiter les difficultés à la récolte (par exemple avec de fortes infestations de chénopodes), et pour réduire les populations d’adventices à l’échelle de la rotation (graminées, géraniums).

Dans les parcelles sales et/ou à forte pression graminées, une base herbicide de prélevée (Atic-Aqua, Prowl 400, Mercantor Gold ou Dakota-P) doit être envisagée pour renforcer le programme. Pour les parcelles infestées en chardon, seule la solution Express SX présente un intérêt ; mais il faut avoir fait en amont le choix d’une variété tolérante moins performante.

Dans un contexte où les performances des solutions chimiques classiques sont parfois aléatoires, il est important de rappeler que le tournesol est parfaitement adapté au désherbage mécanique. Le binage est intéressant dans une stratégie de réduction des herbicides ou pour compléter des programmes herbicides défaillants.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous