L'info marché du jour A la suite d'une semaine de records, blé, maïs et colza plongent

Terre-net Média

Alors qu'ils avaient atteint des sommets la semaine dernière, les cours ont fortement dévissé hier, tant en blé, qu'en maïs et colza, sur l’ancienne comme la nouvelle campagne.

grains de ble mais colzaLes cours du blé, maïs et colza, au plus haut depuis huit ans la semaine passée, ont dégringolé en une journée. (©Pixabey // Création Terre-net Média)

En blé : les pluies prévues seraient conséquentes 

Deuxième différence par rapport à la semaine passée : elles toucheraient « l'ensemble de l'Hexagone, ainsi qu'une large partie de l'Europe et de l'Amérique du Nord », note Marius Garrigue sur Terre-net.fr. Même le nord de la France devrait bénéficier « d'apports hydriques conséquents ces prochains jours ». Ces précipitations « apaiseraient les craintes climatiques après un début de printemps 2021 anormalement sec ». L'état des cultures d’hiver, et notamment des céréales, pourrait ainsi s'améliorer notablement. « Tout comme les levées de printemps », ajoute Agritel.

- 8,50 €/t sur l’échéance septembre 2021 d'Euronext !

Sur Euronext, « les amplitudes de variation ont été importantes avec - 8,50 €/t sur l’échéance septembre 2021 ». Même le dynamisme des exportations américaines et européennes de la céréale n'a pas limité l'effet de l'amélioration des prévisions météo : 546 kt de blé ont été expédiés au départ des ports US, dont 200 kt vers la Chine, sur les 10 premiers jours de mai et 22,8 Mt ont été exportés au niveau communautaire depuis le 1er juillet 2020, « soit une avance de 500 kt par rapport à la moyenne triennale », précise Marius Garrigue.

Le maïs, plombé par le recul du blé

Encore - 7,9 Mt pour les prévisions de récolte au Brésil !

S-1, la hausse du maïs avait entraîné les cours du blé dans son sillage. Hier, c'est la baisse du blé qui a emmené le maïs « en territoire hautement négatif » : - 6 € en Fob Bordeaux et Moselle et - 6,25 €/t sur le marché à terme. Pourtant le temps demeure très sec et chaud au Brésil et « AgRural a coupé de 7,9 Mt son estimation de récolte 2021 à 95,5 Mt, contre 102,2 Mt » récoltées un an plus tôt.

« Le maïs vient ainsi tester ses premières zones de support », indique Agritel. De même que pour le blé, la bonne activité portuaire aux États-Unis n'a pas suffi à relancer la tendance, malgré des inspections hebdomadaires à 1,7 Mt et une vente de 1,02 Mt à destination de l'empire du Milieu sur la prochaine récolte. À noter : « l'arrivée du maïs argentin sur le marché mondial a accéléré les imports européens de la céréale (plus de 500 kt sur la quinzaine) », alors que le cumul depuis le début de la campagne n'est que 12,7 Mt, en retrait de 5,2 Mt sur un an.

Le colza, affecté par la chute du palme (- 7 %) à Kuala Lumpur

Résultat : le colza a chuté de - 8,75 €/t sur le marché à terme, et - 8 €/t en rendu Rouen et fob Moselle. Les stocks malaisiens sont en effet « au plus haut » depuis novembre dernier, à 1,55 Mt, selon le MPOB (Malaysian Palm Oil Board), du fait du rebond de la production nationale (+ 100 kt) couplé au retrait de la consommation intérieure (-192 kt). « Les importations de colza/canola en Europe ont également atteint 5,7 Mt depuis le 1er juillet selon la Commission européenne, en progression de 300 kt par rapport à la campagne précédente, pourtant record. » 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous