Euronext Le blé, en recul, subit une correction

AFP

Les prix du blé, qui ont connu ces dernières semaines un mouvement de hausse quasi ininterrompu, étaient en recul, mardi à la mi-journée, le marché corrigeant légèrement les cours.

« Le blé a connu une forte hausse ces dernières semaines », soulignait Nathan Cordier, analyste au cabinet Agritel, qui évoquait une « consolidation par rapport à (cette) hausse », un ajustement du marché.

Les opérateurs gardent à l'esprit les abondantes récoltes dans l'Union européenne et chez ses voisins. L'analyste Ikar a d'ailleurs révisé à la hausse son estimation de production de blé en Russie à 75,6 millions de tonnes (Mt), un chiffre nettement plus important que celui avancé encore la semaine dernière par le ministère américain de l'agriculture qui évalue la récolte de ce pays à 72,5 Mt, hors Crimée, soulignait Agritel, dans une note diffusée mardi.

Sur le plan de la demande, la peste porcine africaine en Chine aura décimé le cheptel porcin de près de 50 % selon nombre d'observateurs, et l'épidémie ne semble pas enrayée. Cela a un impact sur la demande en soja notamment, et affecte l'ensemble du secteur alimentation du bétail, ajoutait Agritel. La Turquie a lancé un appel d'offres pour 190 000 tonnes de blé origines européennes.

Peu avant 12 h 45 (10 h 45 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait d'1 euro sur l'échéance de décembre à 179,25 euros et de 1,25 euro sur le contrat de mars à 182 euros, pour près de 13 000 lots échangés. La tonne de maïs, quant à elle, reculait légèrement, de 25 centimes d'euro sur l'échéance de novembre à 164,50 euros, et de 50 centimes sur l'échéance de janvier à 170,50 euros, pour un peu moins de 300 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous