Chicago Le soja fléchit face aux incertitudes sur les négociations sino-américaines

AFP

Les cours du soja ont terminé en nette baisse mardi alors que montent les inquiétudes sur la suite des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis. Les prix du blé ont aussi baissé tandis que ceux du maïs ont légèrement progressé.

Si les cours du blé, et par ricochet du maïs et du soja, avaient été portés lundi par la canicule qui s'est abattue sur la France et autour de la mer Noire, « ces éléments semblent s'être dissipés mardi », remarque Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics. Les courtiers semblent aussi avoir relégué au second plan le rapport hebdomadaire sur l'avancée des semis et la qualité des récoltes en terre diffusé lundi soir, plutôt de nature à faire monter les prix, ajoute-t-il. Ce dernier a en effet montré une légère détérioration de la qualité des récoltes de maïs (57 % considérées en bonne à excellente condition au 23 juin, contre 59 % la semaine précédente), de blé dur rouge de printemps (75 % contre 77 % la semaine précédente) et de blé d'hiver (61 % contre 64 % la semaine précédente).

Du côté du soja, les semis étaient effectués à hauteur de 85 % au 23 juin, contre 95 % en moyenne à cette période de l'année. Et seulement 54 % des semis en terre étaient classés bons à excellents, contre 59 % attendus par les analystes et 75 % à la même époque l'an dernier. Mais « le marché est principalement affecté mardi par la fébrilité de ses participants à l'approche de la rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping » en fin de semaine au sommet du G20 au Japon, indique Mike Zuzolo. Les agriculteurs américains espèrent en particulier la levée rapide des lourdes taxes imposées par Pékin sur les importations de soja américain. « On s'attend de moins en moins à une avancée dans les négociations commerciales », souligne le spécialiste. « Or ce qui est en jeu c'est à long terme l'éventuelle perte de marchés importants en Chine pour les producteurs américains de soja. Les Chinois sont très actifs actuellement en Amérique du Sud, négociant par exemple en Argentine la construction d'une centrale nucléaire et l'achat de tourteaux de soja », explique-t-il. « Plus le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine durera, plus nos principaux concurrents sur le marché mondial auront le temps de combler le vide », rappelle-t-il.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, contrat le plus actif actuellement, a terminé à 4,4750 dollars contre 4,4675 dollars lundi à la clôture. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, désormais le plus échangé, a clôturé à 5,4000 dollars contre 5,4250 dollars la veille. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a terminé à 9,0350 dollars contre 9,0900 dollars lundi.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous