Chicago Le soja rebondit dans un marché surveillant les discussions sino-américaines

AFP

Les cours du soja ont bien rebondi mardi à Chicago, profitant de la lenteur des moissons dans un marché surveillant tout signal sur les discussions commerciales entre Pékin et Washington. Les cours du maïs ont légèrement progressé tandis que ceux du blé ont reculé.

Alors que se rapproche le sommet du G20 au cours duquel doivent se rencontrer Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le président américain souffle le chaud et le froid. Le locataire de la Maison Blanche a affirmé lundi qu'il était « hautement improbable » qu'il gèle la hausse prévue de taxes douanières sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine et réitéré sa menace d'imposer des taxes supplémentaires sur les 267 milliards de dollars de produits. Son conseiller économique, Larry Kudlow, a toutefois affirmé mardi que le président pensait qu'il y avait une « bonne chance » qu'un accord commercial soit conclu avec la Chine.

Les marchés agricoles sont à l'affût de tout signal d'apaisement sur le sujet car Pékin, en représailles à des sanctions américaines, impose depuis cet été des taxes élevées sur les importations de soja en provenance des États-Unis. Le rapport hebdomadaire du ministère américain de l'agriculture (USDA) a par ailleurs montré que les moissons avaient peu progressé la semaine dernière en raison d'une météo peu favorable : elles étaient réalisées à hauteur de 94 %, contre 91 % la semaine précédente et 98 % en moyenne à cette époque de l'année.

Les moissons de maïs peinent aussi à se terminer : elles étaient effectuées à hauteur de 94 %, contre 90 % la semaine précédente et 96 % en moyenne. Les semis de blé d'hiver étaient de leur côté réalisés à hauteur de 95 %, contre 93 % la semaine précédente. Leur qualité s'est un peu dégradée : environ 55 % des semis sont classés comme bons à excellents, contre 56 % la semaine précédente. Les chiffres hebdomadaires sur les cargaisons de blé prêtes à l'exportation étaient pour leur part « bien en-dessous du rythme des dernières semaines », ont souligné les analystes de CHS Hedging. De quoi raviver les interrogations sur la compétitivité du blé américain sur le marché mondial.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, désormais le contrat le plus échangé, a fini à 3,6850 dollars contre 3,6800 dollars lundi. Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus échangé, a clôturé à 5,0650 dollars contre 5,1400 dollars la veille. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a terminé à 8,7550 dollars contre 8,6225 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous