[Essai tracteur longue durée] Claas Axion 920 : que vaut vraiment un tracteur de 3 500 heures ?

Terre-net Média

Fin janvier 2016, dans un atelier allemand, des ingénieurs et techniciens de chez Claas, FPT  Industrial (Fiat  Powertrain),  ZF et Gima se sont réunis autour d’un projet unique : démonter pièce par pièce un Axion 920 de 3 500 heures pour évaluer techniquement comment les divers organes ont évolué dans le temps.

Le Claas Axion 920 avant le grand démontage.Le Claas Axion 920 avant le grand démontage. (©Traction)

Nous ne savons pas à quoi nous attendre quand nous entrons ce matin de janvier, aux aurores, dans l’atelier de la Claas Academy à Steinhagen (Allemagne). L’objectif est pourtant clair : désassembler un Axion jusqu’à la dernière vis pour évaluer l’usure des différentes pièces.

Tous les composants peuvent-ils être facilement démontés ? Combien de boulons rouillés devrons-nous affronter ? Arriverons-nous à tenir les délais prévus, soit une semaine ? Nous n’avons aucune référence dans ce domaine : personne avant nous n’a réalisé quelque chose de semblable dans le secteur agricole.

Mais une chose est tout de suite perceptible. Techniciens et ingénieurs sont excités par un tel challenge ! Et tous sont prêts à relever le défi. Tournevis, visseuses, clés à cliquets, palans à chaînes… Après un bref examen visuel du patient, les apprentis chirurgiens alignent soigneusement sur la table d’opération les instruments nécessaires à la dissection. Un court briefing et c’est parti pour le désossage !

Les ingénieurs et techniciens sont impatients. À vos marques, prêts, partez !Les ingénieurs et techniciens sont impatients. À vos marques, prêts, partez ! (©Traction)

Moins de trois heures plus tard, l’Axion n’est déjà plus indemne. Les pièces volumineuses (capot, ailes, roues et cabine) ont disparu et difficile, pour un néophyte, de savoir qu’il s’agit d’un tracteur. Et ce n’est pas fini ! Les ensembles pont avant, bloc moteur, boîte de vitesses et pont arrière sont séparés. C’est dans cet état que nous laissons l’engin le premier soir. Le moteur, la boîte de vitesses et le pont arrière sont prêts à être démontés entièrement les jours suivants avec l’aide des experts de FPT Industrial, ZF et Gima. Jusqu’à présent, aucune pièce ne semble endommagée.  


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous