Paroles de lecteurs Tracteurs autonomes : « C'est encore dans vos rêves ! »

Terre-net Média

« Combien de producteurs restera-t-il le jour où la robotique aura totalement envahi l'agriculture ? », se demande PàgraT. Les lecteurs craignent en effet que les robots, et notamment les tracteurs autonomes, accentuent la baisse du nombre d'agriculteurs ou en tout cas « déshumanisent la production agricole ». D'autant que « rien ne remplace » l'œil de l'exploitant.

paroles de lecteurs tracteurs autonomes « Tout le monde se plaint mais continue à acheter la technologie qui rend dépendant... », constate vroum. (©John Deere // Création Terre-net Média)

« Pour tes chantiers de semis, plus la peine de chercher quelqu’un ! », plaisante Antonin Ebel, à l'attention de Thomas Hn.

Fini les problèmes de main-d'œuvre !

« Fini les problèmes de main-d'œuvre en agriculture !! Les tracteurs autonomes pourront bosser 24h sur 24, il n'y aura plus qu'à intervenir pour remettre du gasoil ! Notre métier d'agriculteur changera de nom, il s'appellera "assistant geek" !! », lance tracteur4.

« Un tracteur autonome, c'est pas la meilleure idée que John Deere ait eue ! Rien ne remplacera les agriculteurs, les terriens, qui connaissent leurs champs !! », estime Éric Letinois

Rien ne replacera l'homme, le producteur !!

« On disait la même chose pour les robots de traite... », fait remarquer Vincent D'ici.

Éric Letinois rétorque : « Les robots de traite n'ont pas apporté grand-chose à part des pannes et de la maintenance qui coûte cher. Je répète : rien ne remplacera jamais l'homme ! »

On disait la même chose pour les robots de traite... 

François Bellet n'est pas d'accord : « Justement les producteurs vont avoir plus de temps pour être à pied dans leurs cultures et mieux les observer, que plutôt dans leur cabine de tracteur sans jamais en descendre ! »

« Encore 200 000 exploitants agricoles de moins... »

PàgraT s'interroge : « À part une poignée de bons agronomes, vétérinaires, informaticiens, mécaniciens, comptables, etc., combien d'agriculteurs restera-t-il le jour où la robotique aura totalement envahi l'agriculture ? »

On déshumanise l'agriculture.

« L'objectif de cette invention : 200 000 agriculteurs de moins... », répond Ingalls.

« On déshumanise la production agricole (...) », regrette creusois.

« On déshumanise la profession, reprend vroum, mais en même temps, les jeunes n'en veulent plus alors faut pas s'étonner... (...) » « Les tracteurs autonomes ne seront pas uniquement réservés aux très grandes exploitations, pense-t-il. Kubota en a déjà en fonctionnement au Japon, et là-bas, ce ne sont pas des parcelles de 1 000 ha. (...) Donc cette innovation va débarquer chez nous mais avec des modèles de 60 ch et un semoir de 2 ou 3 m. » « Tout le monde se plaint mais continue à acheter la technologie qui les enferme et les rend dépendants... », ajoute-t-il.

Agriculteur, ce n'est pas que conduire un tracteur !

« Que va-t-il rester comme travail aux céréaliers surtout qu'on peut pas dire que leur boulot est très usant ! Faire du tracteur leur procure un tel plaisir !, ironise paille. (...) Le maraîchage, l'élevage et bien d'autres tâches pénibles ont bien besoin de cette technologie mais en céréales, c'est pousser le bouchon un peu trop loin ! »

« Je ne savais pas qu'être agriculteur, ce n'était que conduire un tracteur ! », réplique Très drôle.

« Beaucoup d'autorisations administratives en perspective »

« Trop rigolo comment John Deere justifie leur machin : réduire la faim dans le monde !? Fallait oser. Pourquoi pas lutter contre le chômage tant qu'ils y sont ! », s'étonne ptiloui.

 « Déchaumage ou chômage ? », blague montagne03.

« Tant qu'il n'y a pas de réglementation sur cette technologie, c'est techniquement possible mais quand nos grands empêcheurs de tourner en rond vont se pencher sur le problème, il faudra plus de monde et de démarches administratives pour autoriser les tracteurs à fonctionner tous seuls qu'avec un conducteur !, nuance jpg. Y a qu'à voir : pour faire voler un drone, il faut un brevet de pilote d'ULM, rien que ça ! Puis, faut envoyer le plan de vol à la DGAC et attendre son autorisation sauf si tu es dans le trou du c... du monde. Je n'ai aucun doute sur le merdier administratif qui va entraîner l'arrivée des tracteurs autonomes, bon courage !! »

Agri est du même avis : « C'est l'agriculture de demain... dans les rêves ! (...) On va pouvoir bosser encore un peu avant de voir des tracteurs dans les plaines... Déjà le bordel avec les voitures autonomes alors des gros John Deere avec un semoir de 12 m de large derrière... (...) »

« Oh m... le capteur n'a pas fonctionné ! Le tracteur est passé mais il n'y a rien de semé !! Ça coûte cher le progrès !!! », se moque Pitivier.

Sur ce sujet, retrouvez aussi ce Paroles de lecteurs : La révolution numérique et les tracteurs autonomes ne vous font pas tous rêver !

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média