L'actu de Terres Inovia Colza : point sur les traitements de semences

Terre-net Média

Suite à la non ré-approbation européenne de la substance active thirame, les AMM des produits concernés ont été retirés le 30 janvier 2019. Le délai de commercialisation des semences utilisant cette protection est le 31 juillet 2019 et le délai d’utilisation est fixé au 30 janvier 2020.

Ainsi, il sera encore possible d’acheter une semence traitée avec du thirame au cours du mois de juillet. La prudence reste de mise car d’un point de vue logistique, les reports de semences ne seront pas possibles. Les quantités disponibles seront donc limitées.

Quel risque sur la fonte de semis ?

La fonte de semis est un phénomène très courant à de très nombreuses espèces. Sur l’espèce colza, cela concerne l’action de champignons plutôt inféodés au sol que véritablement à la semence tels que phoma, Pythium sp, rhizoctonia, Fusarium sp. et/ou mildiou et qui ne se montrent véritablement pathogènes qu’en conditions humides lors de l’implantation.

En effet, le phénomène de perte à la levée est particulièrement référencé en colza de printemps avec des conditions d’implantation humides : sols frais et pluviométrie. En colza d’hiver et pour des semis d’août et de début septembre, les conditions ne sont pas du tout favorables à ces bioagresseurs fongiques présents dans le sol. En 2018, les résultats de quatre essais analytiques (départements 17, 35, 36 et 54) mis en place par Terres Inovia n’ont pas permis de mettre en évidence le bénéfice de ce traitement de semences en comparaison à un témoin non protégé, toutes choses égales par ailleurs.

Existe-t-il une alternative au thirame ?

À ce jour, le seul traitement de semence à bénéficier d’une AMM est Integral Pro de la société BASF. Ce traitement de biocontrôle pour la semence, homologué en 2018, est à base de spores de Bacillus amyloliquefaciens et revendique une action sur champignons (en dehors du mildiou). Il revendique également une action de stimulation des défenses naturelles aidant la plante à mieux tolérer un début d’attaque d’altises sur feuilles. En effet, son AMM comporte deux usages avec les mentions suivantes (source e-phy Anses) :

  • Traitement de semences contre les champignons autres que pythiacées dont phoma (Leptospheria maculans).
  • Traitement de semences comme stimulateur des défenses naturelles sur grosse altise (Psylliodes chrysocephala) et sur petite altise (Phyllotreta sp).
>>> Compte tenu des éléments mentionnés sur la fonte de semis, ce traitement de semences sur les maladies de fonte de semis n’apporte pas de bénéfice à la compétitivité de la culture, d'autant plus, que son prix plus élevé que le thirame, se répercute sur le poste semence.

Existe-t-il aujourd’hui un traitement de semences efficace pour lutter contre les altises ?

Depuis le retrait de l’Oftanol T (1983-2003), puis de Mesurol Flo (1986-2015) et enfin de Cruiser OSR (2012), aucune solution n’est disponible sur le marché pour aider la plante à mieux résister aux attaques précoces d’altises adultes (petite altise ou grosse altise sur levées tardives).

Integral Pro est-il efficace en tant que stimulateur de défense du colza vis-à-vis des grosses altises ?

Durant les campagnes 2016 et 2017, sept essais ont été mis en place sur les stations Terres Inovia (départements 31, 17, 80 et 36) dans différents contextes de pression avérée. Les stratégies étudiées associaient ou non Integral Pro et la référence thirame à des insecticides en végétation. Les dates de semis ont volontairement été retardées (du 30 août au 8 septembre avec une exception au 21 septembre 2015 à En Crambade-31) pour essayer de faire coïncider une culture à un stade jeune avec l’arrivée des grosses altises.

L’effet « vigueur » d’Integral Pro à deux feuilles du colza n’a été constaté que dans un seul essai. Cet effet s’est rapidement estompé en raison d’une très forte pression des adultes que seuls des traitements en végétation ont contenu. Aucune différence de peuplement n’est observée entre les semences traitées Integral Pro et thirame.

Seuls deux des sept essais montrent une légère différence du nombre de plantes attaquées au stade 2 feuilles, différence qui disparaît au stade 4 feuilles. L’analyse statistique du regroupement des sept essais, pour les variables % de plantes attaquées aux différents stades (BBCH10-12 et 14) et la vigueur à 4 feuilles ne met en évidence aucun effet significatif d’Integral Pro sur les dégâts liés à la grosse altise.

Pelliculage des semences et vigueur des plantules ?

Les expériences réussies de production de colza à partir de semences non traitées sont connues et régulières. Ce fut longtemps le cas dans l’utilisation de graines de ferme. Cette pratique se développe plus récemment sur semences dans quelques secteurs à la demande de producteurs de colzas hybrides, inquiets de l’incidence de la protection sur la germination en situation de faible pluviométrie. Nous manquons cependant de références d’essais pour infirmer ou confirmer la relation entre vitesse de germination et pelliculage (traitement de semences ou simple colorant).

Conclusion : d’abord le choix variétal et ensuite le coût.

La question de la nécessité d’un traitement de semences se pose. Le coût du poste semences est variable. Il dépend de la variété choisie et du traitement de semences (thirame dernière année, protection Integral Pro ou autres pelliculage à base de fertilisants). L’absence de traitement de semence (semence nue) est une opportunité à saisir en veillant à s’assurer suffisamment tôt des disponibilités auprès du distributeur.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous