L'actu de Terres Inovia Pois et féverole de printemps : quelle stratégie de désherbage adopter ?

Terre-net Média

Pour le pois de printemps, le désherbage se raisonne à la parcelle. En ce qui concerne la féverole de printemps, cela se fait principalement via la prélevée. Cette culture se prête bien aussi au désherbage mécanique, dont le binage notamment. Retrouvez les conseils de Terres Inovia sur le sujet.

Pois protéagineuxQuelle stratégie adopter pour le désherbage des pois et des féveroles de printemps ? (©Terre-net Média)

Pour la culture du pois, la prélevée offre un large spectre de produits homologués, permettant une gestion de différents types d’adventices. Une intervention en prélevée est incontournable en cas de fortes infestations pressenties, d’adventices concurrentielles, gênantes à la récolte (gaillet, renouée, matricaire, éthuse) ou difficiles à maîtriser en post-levée (éthuse, arroche, renouée des oiseaux).

En cas de parcelle propre ou de flore bien connue et facile à maîtriser, le choix d’une intervention unique en post-levée peut suffire. Veiller à intervenir dans ce cas sur des adventices jeunes (stade cotylédons à 2-3 feuilles), dans des conditions poussantes et en dehors de fortes amplitudes thermiques.

Un programme de prélevée puis post-levée : une meilleur maîtrise des adventices

Un programme complet permet de maîtriser les levées échelonnées d’adventices ainsi que certaines adventices difficiles tout en maîtrisant le coût de son désherbage. Appliquer le produit de prélevée à une dose inférieure à la dose homologuée (3/4 de celle-ci), puis appliquer le produit de post-levée sur des adventices jeunes à dose raisonnée également. Choisir votre produit de prélevée en fonction de la flore la plus difficile à maîtriser.

Exemples de programmes sur pois protéagineuxExemples de programmes sur pois protéagineux. (©Terres Inovia) 

Quelques bonnes pratiques à respecter 

-    Moduler les doses en sols sableux ou limoneux sableux.
-    Racer Me et Nirvana S sont déconseillés dans les sols filtrants.
-    Ne pas rouler après l’application de l’herbicide.
-   Respecter les conseils d’utilisation de BASF et Phyteurop pour la bentazone (Corum, Basagran SG/Adagio SG) afin de préserver les ressources en eau.

Vigilance sur les évolutions réglementaires :
- Challenge 600 : depuis juillet 2016, ce produit est utilisable en post-levée sur pois de printemps à dose réduite (0,5 l/ha) et sous condition qu'il n'ait pas été appliqué en prélevée.
- Nikeyl/Cline : la flurtamone, seconde molécule qui constitue le Nikeyl avec l'aclonifen, n'a pas été réapprouvée au niveau européen. Le produit n’est donc plus autorisé cette année.
- Racer Me : l'AMM du Racer Me n'a pas été renouvelée sur pois. Par conséquent, le délai d'utilisation du produit prendra fin le 2 mai 2020. Le Racer Me n'est plus mélangeable ; sa ZNT et DVP sont désormais de 20 mètres.

Cas particuliers d’adventices difficiles

Pour les cas de chardons, repousses de tournesol, ambroisies, ammi-majus, arroches et les graminées résistantes, des stratégies et produits précis doivent être utilisés pour une efficacité satisfaisante.

Cas particuliers des adventices difficilesCas particuliers des adventices difficiles. (©Terres Inovia)

La gestion des graminées

Certaines graminées telles que le vulpin ou le paturin se contrôlent bien avec les produits de prélevée tels que le Challenge 600, le Nirvana S ou Toutatis DamTech. Autrement, les anti-graminées à action foliaire sont efficaces en l’absence de résistance. Dans le cas de résistances, privilégier une application en pré-semis de Bonalan à 6 l/ha ou d’Avadex à 3 l/ha incorporé au sol via un travail dans la foulée.

Désherber la féverole se fait principalement via la prélevée

Les produits de post-levée n’ont qu’une efficacité limitée sur dicotylédones d’où l’importance du choix de son programme de prélevée, en particulier pour les fortes infestations et flores difficiles. Pour ces situations compliquées, il est conseillé d’utiliser des bases de pendiméthaline, clomazone ou d’aclonifen.

Programmes de désherbage de prélevée féveroleProgrammes de désherbage de prélevée féverole. (©Terres Inovia)

Les bonnes pratiques à respecter

- Pour le Challenge 600 seul ou associé au Prowl 400/Baroud SC, il est possible d’intervenir encore lorsque la féverole a germé mais n’est pas encore sortie de terre (minimum 2 cm de terre au-dessus).

- Il est important d’adapter sa dose en fonction des types de sol (argile, matière organique) et de la diminuer en sol filtrant. Éviter tout roulage après une application d’herbicide.
- Attention à ne pas dépasser 0,15 l/ha pour le Centium 36 CS. La clomazone contenue dans ce produit (également dans le Stallion Sync Tec) peut provoquer des blanchiments spectaculaires sur les feuilles mais sans impact sur le rendement.

La post-levée : un bon complément et levier contre les graminées

Contre les dicotylédones : la prélevée peut se compléter d’un passage de CORUM à 0.8-1.25 l/ha associé avec un mouillant (Dash HC ou Actirob B par exemple). Ce passage peut également être fractionné avec un intervalle de 8-10 jours tant que la dose appliquée ne dépasse pas les 1,25 l/ha.
Contre les graminées : mis à part le pâturin qui peut être géré par les produits de prélevée, la gestion des autres graminées se fait principalement par un antigraminée foliaire. Il n’existe pas d’antigraminée racinaire homologué sur féverole de printemps.

Retour au sommaire

Le désherbage mécanique, une technique complémentaire à tester

Le désherbage mécanique peut venir compléter une stratégie de désherbage chimique, permettant, en cas de réussite, de réduire l’utilisation des produits, voire même la substituer dans les situations de faible problématique dicotylédones pour la féverole.

En pois, la stratégie consiste en 2-3 passages de herse étrille ou houe rotative avant la levée, durant la levée et en post-levée tant que le pois n’a pas de vrilles trop développées.

Stratégie désherbage mécanique poisStratégie désherbage mécanique pois (©Terres Inovia)

Du côté de la féverole, il est conseillé d’intervenir au stade « fil blanc » des adventices par beau temps (2 jours de beau temps avant et après le passage sont à privilégier) pour une bonne efficacité des passages,.

La féverole permet diverses techniques :

- b inage : l’option la plus efficace est le passage de la bineuse entre les stades 2 feuilles et début floraison sous réserve d’un écartement suffisant (35-40 cm). Cette technique est efficace contre les adventices à pivots et certaines vivaces.
- h erse étrille et houe rotative : ces techniques sont sélectives jusqu’au stade début floraison.

Désherbage mécanique féveroleDésherbage mécanique pour la féverole. (©Terres Inovia)

Retour au sommaire


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous