L'actu de Terres Inovia Fongicide colza : quelle conduite à tenir pour les parcelles en difficulté ?

Terre-net Média

Les dégâts d'insectes et impacts du gel engendrent une floraison hétérogène pour les colzas. Comment gérer la protection fongicide dans ces cas particuliers ?

ColzasLes parcelles de colza sous le coup de mauvais sorts (insectes, météo) présentent inévitablement des retards de développement. (©Terres Inovia)

C'est habituellement au stade G1 « chute des premiers pétales » que la protection fongicide préventive contre le sclérotinia est la plus rentabilisée. Elle assure une couverture anti-sclerotinia sur une durée de 12-15 jours en tendance.

Depuis le 5 avril, le froid augmente souvent les écarts de précocité entre les parcelles

Dans les parcelles sans dysfonctionnement, la protection fongicide se raisonne comme d’habitude. Attention, le temps frais depuis le 2 avril a pu accentuer des écarts de précocité entre variétés mi-précoces et mi-tardives (régulièrement 8 jours d’écart cette année contre 4 à 5 jours en temps normal).

Le cas échéant, il faudra éviter de vouloir protéger, coûte que coûte à la même date, des îlots de précocité différente. D’autres facteurs peuvent expliquer des écarts de stade entre parcelles.

Comment protéger les parcelles de colza en difficulté ?

Les parcelles sous le coup de mauvais sorts (insectes, météo) présentent inévitablement des retards de développement. Les premières fleurs mettront plus de temps à sortir car elles proviendront surtout des ramifications secondaires et tertiaires.

Cependant, la protection fongicide reste importante pour préserver le potentiel de ces parcelles.

  •   Si la floraison est très contrastée (stades très hétérogènes entre plantes en raison des larves d’altises et gels de février notamment), le traitement pourra être déclenché légèrement avant le stade G1 « chute des premiers pétales » pour protéger les plantes les plus avancées.
  • Si la floraison est juste retardée dans le temps (avortements méligèthes + gel par exemple), viser le stade « chute des premiers pétales ».

Pour permettre de protéger une floraison plus échelonnée, du fait de ces accidents de parcours, un relai fongicide peut s’envisager 10 à 15 jours plus tard.
Exemple de programme :

 Stade G1 ou un peu avant G1
(23 à 27 €/ha coût indicatif)
 (13 à 27 €/ha coût indicatif)
 Propulse 0,5 l/ha ou Efilor 0,5 l/ha10-15 jours après >>>Sunorg Pro / Metcostar 0,4 l/ha
ou Propulse 0,5 l/ha ou Efilor 0,5 l/ha10-15 jours après >>>Priori Xtra 0,5 l/ha
Tébuconazole (250 g/l) 0,5 l/ha
Amistar Gold 0,5-0,6 l/ha
ou Propulse 0,5 l/ha ou Efilor 0,5 l/ha10-15 jours après >>>Prosaro 0,4 l/ha
Prothiconazole 0,3 l/ha

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous