Fiches pratiques Pour tout savoir sur la biologie des adventices de vos parcelles

Terre-net Média

« La connaissance de la biologie des adventices est essentielle dans la mise en place d'une stratégie de désherbage adaptée », rappelle Arvalis-Institut du végétal. Pour vous aider dans ce sens, l'institut technique propose des fiches pratiques sur les principales graminées et dicotylédones rencontrées dans les parcelles agricoles.

Adventices dans un champ de bléCliquez sur le nom de chaque adventice pour en savoir plus sur la biologie de chacune. (©Terre-net Média)

Appréhender la flore des parcelles est « une étape primordiale du raisonnement agronomique du désherbage. Chaque adventice a ses caractéristiques biologiques propres, qu'il est bon de connaître pour activer des leviers agronomiques adaptés », précise Arvalis-Institut du végétal

Période de levée, leviers agronomiques, moyens de lutte... : cliquez sur le nom des adventices pour découvrir chacune des fiches pratiques Arvalis.

Les graminées 

- L'agrostis jouet du vent, qui peut avoir « un impact conséquent sur le rendement du blé », lève « préférentiellement durant les hivers doux (entre 2 et 13 °C) ».

- Le brome stérile, a, lui, la capacité de « germer tout au long de l'année ».

- Tout comme le ray-grass.

- De son côté, le pâturin annuel germe « dès que les conditions climatiques sont clémentes et va en général boucler son cycle en moins de trois mois ».

- Le vulpin est une graminée annuelle avec « deux périodes de levée préférentielles : l'une à l'automne et l'autre au printemps ». 

Les dicotylédones annuelles et vivaces

  • Les annuelles et bisannuelles : « un mode de reproduction principalement sexué »

- Le datura est « présent sur tout le territoire dans les cultures d'été, mais aussi en zones non agricoles. De par sa toxicité, cette adventice peut être problématique sur les différents débouchés du maïs ».

-  La fumeterre lève « principalement à l'automne, mais peut également être observée dans des cultures de printemps ».

- La sanve et la ravenelle sont des adventices à croissance rapide et des « hôtes de nombreux insectes, de nématodes et de maladies ».

- Fréquent dans toutes les rotations et tous les types de sols, le séneçon possède « un cycle très court et peut lever toute l'année indépendamment des conditions climatiques ».

- « Liane résistance et difficile à combattre, le sicyos peut rendre impossible la récolte du maïs. »

- Les véroniques sont particulièrement présentes dans les rotations de l'ouest de la France. 

  • Les vivaces et leur « mode de reproduction basé sur la multiplication végétative »

- Le chardon des champs dispose « d'une capacité de dissémination importante et exerce une forte concurrence sur les cultures ». La maîtrise de cette adventice passe avant tout par la prévention. 

- Le liseron des haies, « plante problématique lors des récoltes ».

- « La prolifération des rumex est assurée par voie végétative et leur fort pouvoir de grenaison, ce qui complexifie la lutte. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous