Chicago hebdo La progression des récoltes et le commerce pèsent sur les cours

AFP

Les cours du blé, du soja et du maïs ont reculé cette semaine à Chicago, lestés par des nouvelles encourageantes sur les récoltes au moment où les craintes de guerre commerciale entre Washington et ses partenaires pèsent sur le moral des courtiers.

Paysage agricole Aux Etats-Unis, le niveau de qualité du blé d'hiver considéré comme « bon » à « excellent », a augmenté de deux points par rapport à la semaine précédente, à 38 %. (©Terre-net Média)

« Les négociations entre les Etats-Unis et la Chine sont sans doute plus imprévisibles que la météo », a commenté Dewey Strickler de Watch Market Advisors. Il faut s'habituer au fait que « les discussions entre les deux pays vont constamment passer du chaud au froid », a-t-il ajouté. Dernier exemple en date des tensions entre les deux pays alors que le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, doit se rendre samedi à Pékin pour des discussions sur le commerce, la Chine a fermement dénoncé jeudi les propos d'un haut responsable militaire américain accusant Pékin de rechercher « l'hégémonie » en Asie. « C'est comique et c'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité », a estimé la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères.

La Chine, principal acheteur de soja américain, a menacé ces derniers mois d'augmenter drastiquement les taxes sur les importations de ce produit. Les tensions commerciales exacerbées par l'administration américaine ne concernent pas que la Chine, Washington ayant décidé jeudi d'imposer dès vendredi des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium européens, mexicains et canadiens. Tous ont promis des mesures de représailles.

Des chiffres encourageants sur les récoltes

Les cours ont par ailleurs été influencés dès le début de la semaine par des chiffres encourageants sur la progression des récoltes américaines. Selon le ministère américain de l'agriculture (USDA), le maïs américain considéré de « bon » à « excellent » a culminé à 79 % lors de la semaine achevée le 27 mai, du jamais-vu depuis onze ans d'après les analystes de CHS Hedging.

Dans ce même rapport, le niveau de qualité du blé d'hiver considéré comme « bon » à « excellent », a augmenté de deux points par rapport à la semaine précédente, à 38 %. Les semis de soja ont de leur côté progressé à hauteur de 77 % contre 62 % pour la moyenne des cinq dernières années.

Dans ce contexte, les statistiques sur les ventes américaines hebdomadaires à l'étranger publiées vendredi par l'USDA, plutôt fidèles aux attentes des analystes tant pour le blé (300 400 tonnes vendues), que pour le maïs (1,14 million de tonnes), et le soja (1,05 million de tonnes), ont eu peu d'effet sur les cours.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 3,9150 dollars, contre 4,0600 dollars il y a une semaine à la clôture (- 3,57 %). Le boisseau de blé pour juillet, également le contrat le plus échangé, a clôturé à 5,2325 dollars, contre 5,4300 dollars vendredi dernier (- 3,64 %). Le boisseau de soja pour la même échéance, le contrat le plus actif, a fini à 10,2125 dollars, contre 10,4150 dollars il y a une semaine (- 1,94 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous