Paroles de lecteurs Les cours des grains au plus haut, mais « pas encore assez » !

Terre-net Média

Au lieu de savoir pourquoi les cours du blé, maïs et colza s'envolent depuis le début de l'année 2021, les lecteurs de Terre-net préféreraient que cette hausse ait été prévue, qu'elle se prolonge et même que les prix augmentent encore.

paroles de lecteurs terre net cours du ble mais et colza au plus haut depuis 7 a 8 ans « Ces prix sont toujours moins élevés qu'il y a 30 ans... », fait remarquer Pipo1er. (©Pixabay // Création Terre-net Média) 

« Moi, je dirais plutôt pourquoi les cours des céréales et oléagineux étaient aussi bas pendant tout ce temps ? », lance Groschat.

Plutôt pourquoi des cours si bas tout ce temps ?

Chris renchérit : « Ce qui serait intéressant, c'est plutôt de savoir si les cours des grains peuvent encore monter !! »

« Anticiper la hausse » ou savoir si elle va durer

Peuvent-ils encore monter ?

Pipo1er nuance : « Ces prix sont toujours moins élevés qu'il y a 30 ans... »

Pour Agri08, « facile d'expliquer la hausse une fois qu'elle est survenue » ! « Baisse de 3 Mt des stocks de blé, ils restent malgré tout supérieurs de 13 Mt à l'an passé alors où est la logique ?, poursuit-il. Parlons plutôt de spéculation importante sur les marchés agricoles dans un contexte économique incertain. Et surtout si vous avez les éléments pour expliquer la hausse, l'aviez vous anticipé ? Et que faut-il faire pour l'an prochain ? Marre de lire des constats une fois les variations survenues. C'est comme dire la météo de la veille ! Ce qu'on demande, ce sont des stratégies performantes pour anticiper ces fluctuations des cours des matières premières agricoles !! »

Momo pense que « ça peut encore augmenter ». « Mais (...) cela risque de créer des famines » dans certains pays comme il y a quelques années. De plus, « les éleveurs de porcs, de volailles et même de bovins vont être les premiers à arrêter l'élevage pour faire des cultures puisque c'est plus rentable et moins contraignant ». « Quand tout le monde cultivera des céréales, les prix vont se casser la g... pour finir à 90 €/t. Bien joué les Chinois ! »

Des stratégies à long terme ? Attention les agris pourraient gagner leur vie... 

« Demande chinoise, taxes russes mais également fonds d'investissement »

nanard3 répondant à @Agri08 : « Avoir des stratégies performantes à long terme ? Vous êtes fou, les agriculteurs risqueraient de gagner leur vie !! »

« Pour en revenir aux Chinois, ajoute Momo, (...) ils nous ont déjà floué avec Synutra. » Leur but : « pousser à la production, puis couper toutes les commandes afin de faire chuter les cours et emporter les producteurs dans la chute ! »  « C'est ça la bourse, créer un crack... »

moi-même estime que « le gros de la hausse des cours des céréales est due aux fonds d'investissements. « (...) Puisque investir à court terme dans l'industrie est incertain, les investisseurs se replient sur les marchés des matières premières agricoles, actuellement porteurs du fait de la demande chinoise. (...) et de la mise en place de taxes à l'export de céréales en Russie et Ukraine. Dès qu'elles seront retirées, les cours s'effondreront. (...) Perso, je sécurise 50 % de mon blé et de mon colza, à raison ou... à tort, je ne sais pas. »

« 90 % des agriculteurs ont vendu leur récolte 2020 »

bouillère  constate : « 90 % des agriculteurs ont déjà vendu leur récolte 2020. Et pas ceux qui ont besoin de trésorerie bien sûr ! Ce serait trop simple... Les traders vont s'en mettre plein les poches ! Et les coûts de production en productions animales vont fortement augmenter !! Où est la loi Égalim ? Sinon les éleveurs vont encore subir une nouvelle crise !!! »

 Les autres sont pieds et mains liés avec leur OS...

nico réplique : « Et il ne reste qu'une minorité de producteurs, qui n'ont pas encore tout vendu parce que leur trésorerie leur permet. Les autres sont pieds et mains liés avec leur OS avec lequel ils se sont engagés au prix moyen pour avoir des prêts garantis récolte sur 2020 et 2021. D'ailleurs, allez demander aux collecteurs ce qu'ils proposent en termes d'acompte pour 2021, ils ne sauront pas vous répondre. Pourtant ces mêmes opérateurs commercialisent du blé 2021 avant récolte à 180 €/t... »

moi-même intervient à nouveau : « Au sujet des puts et des calls, je préfère prendre un risque pour mon entreprise et seulement pour mon entreprise. À chacun sa façon de voir, mais je ne me sens pas suffisamment formé et surtout informé pour engager des capitaux en bourse. Il me faudrait suivre cela en permanence et je n'ai pas suffisamment de temps pour le faire sérieusement. »

« Les céréales ne sont pas encore assez chères »

PàgraT fait observer : « Avant 1992, nous avions des cours protégés et l'Europe subventionnait les exportations agricoles. Après pour exporter au cours mondial, elle nous a donné des aides Pac. Et depuis, nous sommes soumis aux cours mondiaux que ces primes ne parviennent plus à compenser ! Quant aux Chinois, ils ont déjà opéré ce genre de manœuvre, alors une nouvelle fois c'est tout à fait plausible ! »

« Démonstration intéressante, souligne maxens. Mais peut-être peux-tu expliquer pourquoi à la fin des années 80 le blé valait 205 €/t producteur, sans que cela ne crée ni plus de famine, ni plus d'immigration qu'actuellement. Les consommateurs mangeaient autant, voire plus, avec pourtant un salaire plus faible que maintenant. Les producteurs de lait étaient plus nombreux, les poulaillers peut-être pas, quoique... Bref, un faux argument. » « Oui le blé, et les matières premières en général, ne sont pas assez chers, et ce serait bien et normal que cela monte encore. (...) », conclut-il.

Et sur Facebook :

posts facebook cours du ble mais colza au plus haut depuis 7 a 8 ans (©Page Facebook de Terre-net) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous